France : Une nouvelle plateforme en appui à la lutte contre l’inceste bientôt fonctionnelle.


France : Une nouvelle plateforme en appui à la lutte contre l’inceste bientôt fonctionnelle.

La Commission indépendante sur l’inceste s’apprête à mettre en place une plateforme téléphonique pour recueillir les témoignages des victimes. Le projet sera concrétisé dès ce mardi 21 septembre, à 10 heures, nous renseigne le website «aufeminin».

 

L’inceste, un délit encore trop présent. Beaucoup de mineurs ont déjà subi des violences sexuelles et la plupart gardent le silence tout au long de leur vie. Libérer la parole et récolter des témoignages est la première étape pour protéger les plus jeunes. Lancée en janvier, la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) s’apprête à mettre en place un projet de taille. 

 

À partir de ce mardi 21 septembre, dès 10 heures, une plateforme téléphonique sera installée pour recueillir les témoignages de victimes. Les proches pourront également contacter le numéro. «Nous disons aux victimes : vous êtes écoutées et comprises, votre parole est crue, elle va permettre de construire une politique publique», a expliqué le coprésident de la Commission, Edouard Durand, sur le site de 20 Minutes. 

 

Très tabou, l’inceste est pourtant malheureusement répandu. En 2015, 14,5 % des femmes et 4 % des hommes auraient déjà subi des violences sexuelles durant leur enfance selon l’enquête nationale Virage. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Cette plateforme téléphonique pourrait donc permettre à de nombreuses victimes de franchir le cap et d’en parler. Laurent Boyet, membre associé de la Ciivise raconte à 20 Minutes :« La difficulté de parler, j’en connais le poids : il m’a fallu 30 ans pour en parler à ma famille. Ils ne m’ont pas cru et m’ont exclu. » 

 

Selon lui, plus une victime en parle vite à une personne digne de confiance, plus elle pourra se reconstruire rapidement.

 

Bientôt à la rencontre des victimes

 

Sous l’égide du secrétariat d’État chargé de l’Enfance, la Ciivise est composée d’avocats, de psychologues, de pédiatres ou encore de magistrats. Plusieurs corps de métier pour accompagner au mieux les différents types de personnes touchées par l'inceste. Pour rappel, la Commission indépendante a pour mission de mesurer l’ampleur du phénomène et ainsi formuler des recommandations efficaces auprès de l’action publique. 

 

Dès le 20 octobre prochain, l’organisation ira encore plus loin dans sa démarche en allant à la rencontre des victimes à travers le pays. Des réunions publiques seront notamment organisées avec des professionnels pour mieux réussir à aborder le sujet et trouver des solutions.

Lundi 20 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :