Forum des caisses de dépôt : Les pays africains en synergie pour une meilleure vulgarisation du modèle


Perçues comme une catégorie homogène d’investisseurs institutionnels publics de long terme, les caisses de dépôt jouent un rôle capital dans le développement économique de leurs pays à travers les missions spécifiques qui leurs sont confiées pour répondre à des besoins structurants et à des priorités nationales. Leur modèle économique s’appuie sur des ressources stables permanentes caractérisées pour la plupart par un niveau de fonds propres élevé, des mandats de gestion de fonds de retraite confiés par les pouvoirs publics et des instruments de collecte et de mobilisation des ressources de l’épargne publique. Le modèle économique trouve toute sa pertinence dans sa robustesse institutionnelle transnationale et singulière dans le paysage économique et financier mondial. Ceci est prouvé par les crises et les chocs exogènes que les caisses de dépôt, notamment, les plus anciennes ont eu à traverser dans le temps. Pour raffermir ce modèle référentiel et ainsi le vulgariser à travers le monde, directeurs généraux, acteurs du secteur économique, experts financiers des différents États du continent africain et européen se sont réunis à Dakar dans le cadre du 5ème Forum des Caisses de dépôt. 

Sous l’initiative de la Caisse des Dépôts et Consignations du Sénégal, cette rencontre économique internationale, première du genre en Afrique subsaharienne, vise dans la commune volonté des caisses, d’asseoir les bases d’une collaboration utile et fructueuse et de promouvoir le modèle économique.

‘’Nous avons beaucoup d’ambitions, d’abord dans le fond parce que nous avons des stratégies que nous mettons en place au niveau des différentes caisses en terme de collecte et d’investissement. Dans la forme, nous avons besoin de nous retrouver pour voir comment essayer de faire la mue pour faire de cette mutualisation des forces une association. Au niveau communautaire en Afrique pour ce qui nous concerne, nous allons essayer de nous retrouver et d’échanger avec les gouvernants afin d’asseoir quelque chose de concret; sur le plan mondial, nous bénéficions de l’expérience d’un pays comme la France qui a démontré la résilience de ce modèle’’ , a confié le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations du Sénégal (CDC), Cheikh Ahmed Tidiane Ba. Le modèle de caisse de dépôt est un porteur important dans le dispositif et dans le développement des pays, croit l’ancien directeur des impôts et domaines.

Pour sa part, l’ancien Premier ministre burkinabé et directeur général de la Caisse des dépôts et Consignations du pays des hommes intègres, milite pour une réputation universelle de l’institution financière.

‘’Dans l’UEMOA on connaît  surtout les banques ordinaires, mais si vous parlez de caisse de dépôt,  les gens ne savent pas au juste de quoi il s’agit, les caisses de dépôt et de consignation sont un concept qui est nouveau dans notre environnement. C'est un concept qui a fait ses preuves dans certains  pays, notamment en France, où elle existe depuis 200 ans. Nous avons pensé que le modèle des caisses de dépôt et de consignation peut être un instrument de financement du développement de nos économies. Tous les pays de l’UEMOA croient que le modèle peut  être un instrument supplémentaire pour financer le développement. Parce que la caisse de dépôt, le modèle, sa fonction reposent sur la canalisation, la mobilisation de l’épargne populaire, mais aussi la canalisation et la mobilisation de l’épargne à long terme de manière à pouvoir utiliser ses ressources à long terme pour financer des missions d’intérêt général’’, a soutenu Paul Kaba Thiéba, en marge de cette 5ème édition du Forum des caisses de dépôt. C’est un moment important d’échanges entre caisses de manière à faire en sorte pour conduire au mieux les missions d’appui aux politiques publiques et d’intérêt général qui sont confiées aux caisses de dépôts de par les thématiques qui sont inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre, a avancé le directeur général de la caisse des dépôts et développement (CDD) de la Mauritanie. Pour Diagana Mouhamed Youssouf, ‘’c’est autant de thématiques fortes qui permettent de répondre à des besoins importants dans nos pays. C’est une rencontre qui vient à point nommé et qui doit permettre au terme des discussions de convenir sur des recommandations d’ordre opératoire de manière  à permettre à nos jeunes caisses, de répondre aux attentes plus fortes d’autant plus grandes que ce sont celles des populations’’

Le thème central du Forum s’articule autour de la problématique des ressources à mobiliser pour le financement des infrastructures structurantes. Un thème en phase avec les préoccupations des caisses en quête de ressources longues nécessaires au financement du développement des économies africaines.

La mobilisation des ressources, le cas des fonds en déshérence, le financement des infrastructures sociales en Afrique, la mobilisation de l’épargne des diasporas pour le développement sont autant de questions qui seront débattues à travers le Forum des Caisses de dépôt

Mercredi 18 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :