Forum International de Dakar : « Les groupes terroristes sont parfois mieux équipés que les armées régulières » (Mohamed Bazoum, chef d'État du Niger)


Le terrorisme est une menace majeure pour la paix et la sécurité de l'Afrique occidentale et centrale, en particulier dans la région du Sahel, perçue par la communauté internationale comme zone cruciale et prioritaire. Plusieurs groupes terroristes y opèrent, ce qui intensifie de façon spectaculaire, l'insécurité dans cette région.

Selon le président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, qui est venu prendre part au Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, "en plus du coût humain lié au terrorisme, les actes terroristes visent à déstabiliser les gouvernements et saper le développement économique et social. Ces actes défient souvent les frontières nationales, alors que leurs motivations, financements, méthodes d'attaque et cibles sont en constante évolution. Les terroristes sont habiles à exploiter les pays dotés de faibles capacités de lutte anti-terroriste, ainsi que ceux actuellement épargnés par la menace terroriste".

Dans un tel contexte et comble de tous les dangers, les États Sahéliens se doivent de mettre sur pied une stratégie militaire adaptée aux défis consistant à leurs recours à des techniques et des moyens de nature à rendre la guerre la moins asymétrique possible. "C’est ce que nous nous efforçons de faire au Niger. Ils ont par ailleurs besoin d’un soutien plus adapté de leurs partenaires axé sur le renseignement, l’appui aérien et le renforcement de capacités de leurs armées’’, dira-t-il.

À propos de renseignements, la grande erreur des partenaires est leur faible implication dans le combat contre le trafic d’armes en provenance de Libye qui pourtant est le paramètre le plus important dans la provenance de ce terrorisme.

Selon toujours le président du Niger, Mouhamed Bazoum, ‘’ Les pays du Sahel ont besoin de ressources financières exceptionnelles dont l’accès recommande une dérogation aux règles de financement traditionnel consacrées par les institutions internationales, faute de quoi, leurs actions seront insuffisantes. En effet, les groupes terroristes sont parfois mieux équipés que les armées régulières’’, a -t-il annoncé lors de son discours à la cérémonie d'ouverture de la 7ème édition du Forum International de Dakar sur la paix et la Sécurité en Afrique qui se tient du 6 au 7 décembre au Cicad.
Mardi 7 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :