Forte canicule à Kolda : Changement climatique et business...


Avec la forte canicule du mois d’avril, les koldois sont entre la recherche d’ombre et de rafraichissements pour supporter la chaleur. Situation qui marque la réalité du changement climatique, mais également, la florescence d'activités tournant autour de la vente de rafraîchissements. 

Pour voir comment les fouladounabé vivent cette canicule, Dakaractu/Kolda est allé à la rencontre de ces derniers.  

A. Diallo,  infirmier de son état : « en cette période, il faut boire beaucoup d’eau et éviter de s’exposer au soleil au risque d’avoir des mélanomes (cancérigènes). Pour les hypertendus (hypertension), il faut éviter de consommer du sel le soir au coucher. Ce qui est sûr, la boisson est un remède important pour ne pas se déshydrater par ces temps qui courent … » 

À Kolda, avec un thermomètre qui affiche environ 45 degrés à l’ombre  l'après-midi, chacun y va avec ses moyens pour tromper la chaleur. L'ombrage des manguiers et autres  acacias est fort prisé présentement.  

Fatou Sané, vendeuse d’eau et de glace : « c’est une bonne période pour les affaires car je gagne de l’argent avec la vente d’eau fraîche et de glace. Il m’arrive de vendre trois à quatre packs d’eau par jour avant 16 heures, même si nous sentons aussi cette canicule. Ces derniers temps il fait très chaud à Kolda, mais ceci fait marcher notre business… » 

La forte chaleur que connait le Fouladou est due certainement aux changements climatiques. Du reste, le fleuve qui traverse la région est presque tari à cause de certains barrages érigés pour les besoins agricoles et de l’aquaculture. Il y a quelques années, Kolda ne connaissait pas une telle canicule car la végétation était dense et le fleuve avait de l’eau pour réguler la température. Aujourd’hui, beaucoup passent la nuit dehors à la belle étoile à la recherche de l’air frais dominé par un vent chaud et sec. 

Pour Famara Sané, citoyen lambda : « on supporte difficilement cette chaleur. Quant à moi, je bois beaucoup d’eau et j’évite le soleil. Nous devons faire avec les réalités du changement climatique. Pour pallier cette situation, il faut reboiser et lutter contre la coupe de bois abusive. Et d’ailleurs, certains malades souffrent beaucoup de cette situation. Les coups de soleil ne manquent pas en ce moment et beaucoup disent les avoir subis… » 

Le changement climatique est donc une réalité criarde à Kolda avec cette chaleur torride. Et pour inverser la tendance, il est important de mettre des mécanismes de régulation comme le désensablement du fleuve, la création de lacs artificiels et la reforestation, sinon les populations vont continuer à souffrir de cette chaleur qui augmente d’année en année… 
Mercredi 7 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :