Fonds Force Covid-19 : l’AMS dénonce la non implication des acteurs culturels dans le comité chargé du suivi


Le Ministre de la culture et de la communication a reçu en audience l’Association des Métiers de la musique du Sénégal (AMS). Une rencontre lors de laquelle il a été révélé qu‘au terme de toutes les rencontres avec les principaux acteurs culturels, par le ministre de tutelle, une commission sera mise sur pied par le ministère pour évaluation et suivi d’un fonds qui pourrait être alloué dans le cadre de FORCE COVID-19. 
Dans le même chapitre il a été indiqué que les cultures urbaines n’ont encore bénéficié d’aucun fonds supplémentaire autre que celui qui leur a été octroyé dans le cadre de l’exercice 2020 et validé en 2019 et que les aides accordées ces derniers jours relèvent du fonds social qui a toujours existé et qui n’a jamais cessé de fonctionner. 
Pour contribution, l’AMS a tenu donc à remettre un document au ministre. Il s’agit des résultats d’une enquête initiée par l’AMS, sous forme de questionnaire en ligne à l’intention de tous les acteurs culturels. Celle-ci fait apparaitre des préjudices financiers importants, informe le communiqué issu de cette audience. Entre autres, cette étude révèle que 58% des sondés ne sont pas membres de la Sodav et 53.3% d’acteurs culturels travaillent sans contrat, donc sans aucun filet de protection sociale.
Aussi, si un fonds conséquent est attribué à la culture, l’AMS propose une répartition de l’aide octroyée, sous la supervision d’un comité de veille composé de représentants du secteur tant au niveau des organisations professionnelles qu’au niveau institutionnel, comme suit : une caisse de solidarité pour tous les acteurs culturels, une caisse d’appui aux entreprises culturelles dont la Sodav et enfin une caisse de relance post Covid-19 des activités et projets culturels en suspens.
 Enfin, l’AMS de dénoncer la mise à l’écart des acteurs culturels du comité chargé du suivi et de la mise en œuvre du fonds Force Covid 19.  « Nous tenons à rappeler que le Président de la République a publiquement reconnu que la Culture faisait partie des secteurs à soutenir. Nous nous étonnons que ni le ministère de la culture, ni les organisations professionnelles de notre secteur ne soient représentés au sein  du comité chargé du suivi de la mise en œuvre des opérations du fonds Force Covid-19Comme pour tout secteur informel, les fortunes d’une minorité constituent toujours l’arbre qui cache la forêt de misère de la grande masse des artistes souvent laissées à eux-mêmes », regrette l’AMS pour finir.
 
 
 
Mercredi 6 Mai 2020
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :