Foncier et Héritage: Le patron de Sofico, Tahirou Sarr dépeint par les héritiers de feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye, les 6.639 m2 d’un scandale


Foncier et Héritage: Le patron de Sofico, Tahirou Sarr dépeint par les héritiers de feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye, les 6.639 m2 d’un scandale
Il apparaît clair que Seydou Sarr dit Tahirou est au cœur d’un scandale foncier. Selon les informations exclusives de Libération, les héritiers de Feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye ont saisi le parquet d’une plainte visant l’homme d’affaires et sa société Sofico. Dans ce dossier foncier, qui se joue près du phare des mamelles, le silence des organisations de défense du littoral et de l’environnement est tout simplement troublant.
« En référence à des pratiques malsaines, dont nous, héritiers de feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye sommes victimes, je me permets de venir avec honneur, déposer plainte visant enquête contre M. Tahirou Sarr/Sofico et acolytes de tous bords qui ont participé à cette manipulation dont le but final était la spoliation de notre héritage domanial plusieurs fois centenaire suivi de la destruction furtive de son milieu naturel qui abritait des espèces rares en voie de disparition malheureusement perdues à jamais dans l’indifférence totale, tout en fournissant des informations capitales et questionnements troublants qui, éclairés, vont sans doute illuminer le chemin le chemin qui conduira à l’ultime vérité et optera pour la restitution de notre héritage ancestral et réparations...» ce sont entre autres les propos contenus dans la plainte déposée au parquet par les héritiers de feu Baye Mbaye Ndiarre Guèye. Ces derniers dénoncent la mise à disposition d’un terrain de plus de 6639 m2 à la société Sofico alors que cette dernière ne disposait que de 832 m2 en 2020. Les héritiers à l’origine de cette plainte se sont dit «abasourdis» par  l’accaparement de leur bien foncier par le sieur Sarr qui lui, déclare avoir acheté ledit terrain dans une banque de la place.
Le terrain en question, étalé sur 7.535m2 se situe à l’Est du phare des Mamelles, sur la route de Ngor. Nos confrères du quotidien Libération nous édifient que suite à des interrogations auprès des riverains tous les dignitaires de Ouakam ont attesté que ledit terrain était exploité par Baye Mbaye Ndiarre Guèye de son vivant. Un endroit très prisé par les amoureux de la nature qui abritait plus de 100 arbustes, dont des manguiers de plus de 70 ans que couvrait un mur bâti dans le strict respect des normes. Entre espèces rares qui venaient y trouver refuge pour se reproduire et cadre idyllique, les héritiers se sont vu très tôt dans l’obligation de faire régulariser leur domaine. Dans leur déclaration émanant du quotidien lu à Dakaractu ils déclarent que c’est l’administration qui refusait de délivrer des papiers en bonne et due forme. Une administration qui mettait cette lenteur sur le compte de la position géographique du terrain qui déclarait-il était situé sur le flanc des mamelles. Le directeur du patrimoine culturel semblait par ailleurs s’accorder à cette thèse puisqu’il ajoutait par lettre numéro 0050 en date du 7 mars 2014 « ce site est protégé depuis 1913 et est inscrit sur la liste du patrimoine national. Une position partagée par le préfet de Dakar qui, par lettre numéro 942/P/D/Dk du 7 mars 2014 invitait au respect des dispositions de la loi susvisée.
 
Des directives qui n’ont pas retenu les héritiers de feu Baye Mbaye Guèye. Une persévérance qui a porté ses fruits lorsque l’Apix en date du 5 Septembre 2007 s’est adressé par correspondance au directeur des domaines pour demander un traitement définitif de la procédure entamée depuis 2006. Une demande que l’état a ignorée. Un geste qui au détriment des héritiers a profité au sieur Tahirou Sarr qui s’est vu délivrer un titre foncier au nom de son entreprise Sofico sous le numéro 5190/Nga. Le quotidien Libération nous apprend à cet effet que ce dernier a même effectué une hypothèque conventionnelle sur le terrain afin de lever 470 millions de F cfa à Attijari comme en témoigne l’acte établi par Me Lika Ba. Pourtant, dans le document de la conservation foncière daté du 6 Juillet 2020, il est marqué que le terrain en question est de 832m2, comme l’affirment les héritiers dans leur plainte, L’interrogation qui persiste c’est comment Sofico a-t-elle pu se retrouver avec 6639m2 de plus?
Aujourd’hui force est de constater que tout a été détruit dans cette réserve naturelle pour que Sofico y implante un mur pour protéger son chantier. Des agissements jugés par les héritiers de feu Baye Mbaye N.Guèye comme une complexe Haut de gamme dans la mesure où quelque mois avant l’état annoncé des aménagements paysagers en indiquant à cet effet l’arrêt de tous les travaux dans cette zone.
Tahirou Sarr avec le mutisme des associations de protection et l’aval du gouvernement apparaît alors comme intouchable. Un titre qu’il semble partagé avec des autorités qui au profit de personnes anonymes s’accaparent des biens et ont l’accès faciles à certaines instances qui usent et abusent de leur pouvoir pour dicter leur loi au détriment du peuple.
Lundi 6 Décembre 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :