Financements novateurs: la mutuelle d’épargne et de crédit de la réserve naturelle du Delta du Saloum a étrenné un siège flambant neuf.


L’infrastructure a été financée par le projet de promotion d'une finance novatrice et d'adaptation communautaire dans les communes autour des réserves naturelles communautaires (PFNAC). « C'est du concret ce que je viens de voir. Je tiens à féliciter l'équipe du PFNAC pour le travail remarquable » a dit le Ministre de l'Environnement et du Développement durable. Abdou Karim Sall, accompagné de ses collaborateurs a présidé à la cérémonie d'inauguration de la bâtisse en présence de l'édile de Toubacouta, les autorités administratives locales et des principaux bénéficiaires. Très satisfait, il a invité les populations des autres sites à s'inspirer de cet exemple.
Rappelant la mission et la vision de son département dans la lutte contre les changements climatiques, le ministre de l’Environnement et du développement durable a encouragé l'équipe du PFNAC qui promeut l'entrpreunariat vert en accompagnant les communautés vulnérables à travers la formation et la mise à disposition de moyens de développement économique. Abdou Karim Sall a promis d'accompagner   la mutuelle pour de nouveaux financements. Les organes de la mutuelle ont été renouvelés et les capacités renforcées. Pour rappel, cette mutuelle a pour objectif, de faciliter l'accès aux financements des Gie que le projet accompagne dans le développement des filières résilientes.
La cérémonie a été l'occasion pour le PFNAC d’organiser une exposition avec la participation d'une dizaine de Gie de femmes venant des quatre sites d'intervention. Différents produits tirés des réserves naturelles communautaires et transformés dans les unités de conditionnement des gie avec l'appui et l'encadrement du PFNAC ont été exposés. Il s'agit de la galette de jujube, de la poudre de pain de singe, de la noix d'anacarde, du miel, du sel et autres produits halieutiques (poissons, murex et huîtres) transformés.
« Nous nous réjouissons des opportunités qui nous sont offertes par le PFNAC. Si nous parvenons à entreprendre et à vivre de nos ressources c'est avec l’accompagnement du projet » a laissé entendre Babacar Diop, président de la réserve communautaire de Gandon dans la région de Saint--Louis. Sans protocole, Monsieur Diop a voulu informer le ministre de l'environnement et du développement durable de la satisfaction des populations bénéficiaires du PFNAC.
Ces dernières ont reçu la visite des responsables du Pnud, partenaire financier du PFNAC avec le FEM. Les Gie ont pu écouler leurs produits. Au premier rang des acheteurs, le Ministre de l'environnement et du développement durable et les partenaires du PNUD satisfaits de présentation des produits.





Vendredi 4 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :