Financement des Daaras : « Il faut que l’État s’y mette pour éviter une implication occulte » (Sokhna Dady Mbacké)

Les associations religieuses ont aussi pris part à cette conférence de presse pour donner leurs avis sur les effets regrettables qui peuvent découler du financement des Daaras. Sokhna Dady Mbacké, qui est de l’association Manhiroul Safia a salué cette initiation de l’AIS à prendre en considération les problèmes auxquels sont confrontés les Daaras, mais en a aussi profité pour susciter une réflexion sur le financement des Daaras. « L’AIS doit initier la réflexion sur le financement de ces Daaras qui doivent avoir au même titre que l’école française, un financement pour leur fonctionnement », proposera Sokhna Dady Mbacké.


Lundi 10 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :