Finance islamique : L’Agence de développement municipal veut offrir des opportunités aux collectivités locales.

L’Agence de Développement Municipal (ADM) a organisé, ce 08 octobre 2021, un atelier de formation pour sensibiliser les élus locaux et autres territoriaux. Cette rencontre d’échanges avait pour objet de présenter des opportunités de finance islamique aux collectivités locales, en partenariat avec le WAQF (HAW).


L’Agence de Développement Municipal, compte tenu de son expérience dans la mise en œuvre des projets au profit des Collectivités Territoriales, veut permettre aux collectivités territoriales de profiter de ce type de financement à travers un partenariat. 

C’est en tout cas ce qu’a confirmé Cheikh Issa Sall, directeur général de l’Agence de développement municipal (ADM). « Ce partenariat avec le WAQF permettra aux élus locaux et les autres acteurs territoriaux d’avoir des financements dans beaucoup de domaines, comme dans l'immobilier, l'éducation, la santé, l’agriculture », a fait savoir le directeur Cheikh Issa Sall.

C’est aussi dans cette même lancée que le gouvernement du Sénégal a mis en place en place l’Acte 3 de la décentralisation pour renforcer le financement dans les collectivités. D’où la présence du ministre des collectivités territoriales Oumar Guèye. Venu présider cette atelier de formation, le ministre rappelle qu’« après le plan Sénégal émergent, le président Macky Sall a mis en place l’Acte 3 pour renforcer les financements innovants dans beaucoup de domaines, particulièrement les collectivités territoriales avec une augmentation de 16 milliards à 27 milliards en 2021, pour les fonds de dotation et 12.5 milliards en 2012 à 33 milliards en 2021 et compte l’augmenter l’année prochaine », a-t-il assuré.
Vendredi 8 Octobre 2021




Dans la même rubrique :