Filière agricole : « Les performances doivent être revues à un niveau plus élevé » incite la Banque mondiale


Filière agricole : « Les performances doivent être revues à un niveau plus élevé » incite la Banque mondiale
Les performances enregistrées dans la filière agricole « pour appréciables » qu’elles sont, « doivent être revues en hausse » a déclaré Louise Cord, Représentante résidente de la Banque mondiale, lors de l’atelier de validation de la Note d’Orientation pour le développement et l’optimisation des Performances de la filière arachidière.  
 
 Elles doivent aussi être inscrites « dans la durée pour relever le défi de la pauvreté et de la transformation économique dans les zones de production arachidière » a dit la fonctionnaire internationale.
 
Mme Cord, s’est réjoui auparavant des solides performances du secteur agricole, qui ont permis au Sénégal de s’inscrire dans « la voie de la croissance cette dernière décennie ». Mais aussi des mesures prises pour redresser « les performances de la filière arachide, qui a souffert a-t-elle dit, de deux décennies de réformes inachevées »
 
Sur la note d’orientation pour le développement et l’optimisation de la filière arachide, Mme Cord de trouver pertinentes entre autre mesures de réformer et de renforcer le cadre d’incitations de la filière avec le prix d’achat libre donnant aux producteurs la possibilité de tirer le meilleur profit des marchés, la révision et l’ajustement de la taxe d’exploration, ou encore la restructuration ou la cession de la SONACOS. Mais aussi la mise en place de mécanisme de réduction et de gestion des risques de production et de marchés, source de grande volatilité de la production et des revenus des producteurs.
 
Pour finir, elle a réitéré l’engagement de la Banque à accompagner le Gouvernement et les acteurs de la filière.
Mercredi 13 Décembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :