Faux-monnayage impliquant Ngaaka Blindé : la compétence de la Chambre criminelle en cause

L’affaire Ngaak Blindé est loin de connaitre son épilogue. Le procureur Abdoulaye a demandé le renvoi du dossier devant la chambre correctionnelle. Et pour cause, le parquetier estime que la Chambre criminelle n’est pas compétente pour juger en matière de faux-monnayage.
Une demande rejetée par la défense qui souhaite que la pomme de discorde soit tranchée séance tenante, d’autant plus que leur client a passé 8 mois en prison.
De l’avis de l’avocat Me Aboubacry Barro, le maître des poursuites avait tout le temps nécessaire pour renvoyer le dossier.


Mardi 4 Septembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :