Fatick : Manœuvres contre Manœuvres pour occuper la tête de liste communale... Fatick à l'écoute de Macky Sall...


À l'image des autres villes du Sénégal, la ville du président Macky Sall n'échappe pas au choc des ambitions pour être tête de liste communale, aux prochaines élections locales. Ainsi une fronde au sein de l'équipe municipale a été notée, certains allant même jusqu'à dire que l'actuel maire serait désavoué par les populations. 

 

Mais d'après nos recoupements, l'édile de Fatick bénéficierait toujours de la confiance d'une bonne partie de ses administrés. Son principal challenger est l'actuel Dg de l'ASP, Birame Faye, qui fait feu de tout bois depuis quelque temps pour être investi tête de liste à la place du maire sortant. Birame Faye est un membre fondateur de l'Apr et capitalise une certaine légitimité avec ses militants pour se déclarer candidat à la candidature. 

 

Toutefois, Matar Ba reste une bête politique sur laquelle Macky Sall pourrait encore compter. Selon plusieurs informations à notre disposition, ce ne sont pas les populations de sa commune qui l'ont désavoué, mais ses adversaires dans l'Apr de Fatick. 

 

À côté de Birame Faye, une dizaine de conseillers municipaux dont Aïda Diouf (première adjointe), Issakha Dieng (deuxième adjoint), Sémou Diouf PCA de l'Aprosi, Blaise Kane entre autres, ont tenu dimanche à Fatick un point de presse pour jeter le discrédit sur le maire sortant. 

 

Mais aux dernières nouvelles, plusieurs des  animateurs de cette fronde se seraient rétractés. 

 

Ainsi, la coalition BBY en conférence de presse ce lundi, a lu une déclaration préliminaire.

"La coalition BBY, toute sections confondues, s’est réunie en ce jour du lundi 11 octobre 2021 aux fins de statuer d’urgence sur le soi-disant communiqué de presse et sur les sorties inopportunes d’un groupuscule machiavélique de politicards malintentionnés se réclamant frauduleusement de la GRANDE MOUVANCE PRESIDENTIELLE sous la conduite de Mamadou Blaise Kane.

 

Ainsi, après en avoir délibéré, nous responsables et leaders politiques de ladite coalition estimons que cette déclaration est une farce de mauvais goût et ses auteurs souffrant d’illégitimité ont perdu toute notoriété au sein du parti depuis qu’ils ont osé conspirer contre le Président de la République en se réunissant hors des enceintes de la Cité pour se donner ainsi rendez-vous, en catimini, à SALY.

 

De tels agissements déloyaux sont de nature à semer la zizanie, le vacarme et l’instabilité dans la coalition. Nous le disons à haute et intelligible voix, ces conspirateurs ne comptant que sur ces combines politiques pour tirer leur épingle du jeu lors des échéances locales en vue, doivent comprendre que les arguments brandis dans le communiqué et dans leur déclaration politicienne ne sont rien de moins que des contrevérités ourdies de toute pièce, à dessein, pour provoquer et saboter. 

 

Chers camarades dissidents, sachez, pour votre gouverne, que les conflits et rivalités dont vous faites allusion en cette veille d’élection ne constituent en rien des dysfonctionnements politiques ; au contraire, ils sont inhérents à la vie politique, au jeu démocratique et à la logique de l’échiquier politique.

 

D’autre part, le nihilisme qu’ils font du bilan de la municipalité dont ils sont comptables en leur qualité de conseillers municipaux déserteurs ne saurait freiner en rien l’élan productif et constructif du conseil devant notre détermination à satisfaire les besoins, les préoccupations et les aspirations des populations de la commune conformément à la volonté du leader de parti.

 

Enfin, la coalition félicite le Ministre-maire, Matar BA, acculé de tout bord par ces gens de mauvaise foi dans leur posture d’adversaire, mais qui pourtant garde son calme et invite au respect strict de la discipline de parti et des principes et valeurs sacro-saints édictés par son excellence Macky Sall. Qu’il en soit remercié et continue de travailler en toute sérénité en attendant, pour l’heure, la décision officielle de notre leader de coalition M. Macky Sall. De fait, quand sonnera l’heure de l’investiture et, partant, de la campagne électorale, toutes ces couillonnades et poltrons comme on les nomme par dérision seront mis au rancard, sous peine pour les récalcitrants de passer pour des tire-au-flanc.

 

En effet, ce que décidera notre président de coalition, M. Macky Sall, nous engagera, le reste ne sera que tintamarre et vacarme.

 Les partis membres de Benno Fatick (Apr, Ps, Afp, Ld, Rewmi) réitèrent leurs engagements au président Macky Sall à travers le maire Matar Bâ qui bénéficie de toute leur confiance.

Fatick est classée première sur 123 dans le cadre du Pacasen."

 

La position du maire  sortant...

 

Joint au téléphone par Dakaractu Mbour/Fatick, sur les manquements dont l'accusent ses détracteurs, Matar Ba n'a pas voulu s'épancher sur le sujet. "Ce sont des manoeuvres politiques, en ce qui me concerne j'ai toujours dit que personne ne m'entendra sur ça. C'est une question que gère personnellement le président Macky Sall...  Quant à des conseillers qui s'agitent à 3 mois des élections, sérieusement je n'ai rien à dire sur ça..."

 

Biram Faye confirme sa candidature et...

 

Joint au téléphone  par Dakaractu Mbour, le Dg de l'ASP n'est pas allé par quatre chemins pour confirmer sa candidature à la candidature à la mairie de Fatick. "J'ai bénéficié de la confiance des militants et des responsables qui m'ont investi comme leur candidat à la candidature à la mairie de Fatick. Chose que j'ai acceptée avec beaucoup  d'humilité..." 

 

Interpellé sur un éventuel soutien de Cheikh Kanté, Biram Faye de rétorquer : "je ne m'épancherai pas sur le sujet, j'ai des responsables qui me soutiennent..."

 

Force est de constater qu'à Fatick, les partisans du chef de file de l’Alliance pour la République ne se font plus de cadeau depuis un certain temps. La pomme de discorde étant la tête de liste communale. 

Mardi 12 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :