Fatick / Le grand oral de Matar Ba : « Ousmane Sonko ne fatigue personne, il règle son problème... Nous qui sommes avec Macky Sall, il faut qu'on arrête nos querelles inutiles qui fragilisent notre leader... »


Le maire de Fatick, responsable apériste et par ailleurs ministre du sport, est ce week-end  du 19mars dans le Sine. Une occasion saisie par ce dernier pour se prononcer sur l'actualité en long et en large.

 

Les derniers évènements et Ousmane Sonko

 

Ces derniers jours, le Sénégal a connu des moments regrettables. Nous avons pris l’exemple de Fatick qui est restée soudée et la jeunesse est sortie pour sécuriser sa ville. C’est cela qu’on attend de l’ensemble de la jeunesse sénégalaise. Elle devrait être un rempart, un bouclier, la frange qui sécurise nos parents…

 

Ceux qui veulent brûler le pays ils savent bien qu’ils ne peuvent pas le faire. Nous devons revenir à la raison et travailler uniquement pour le développement social de ce pays. Tout sénégalais qui aime le pays doit contribuer à régler les problèmes des sénégalais dans la discipline et dans le respect. 

 

L’opposition dort déjà parce que la population fait confiance au président de la République. Depuis notre réélection, on se démène, nous sommes sur le terrain pour trouver une solution. Ousmane Sonko ne nous ébranle pas. Il règle son problème. 

 

Par contre, le nôtre c’est de satisfaire les besoins, de régler les problèmes de la population, c'est ce qui hante notre sommeil. Limiter les choses à Ousmane Sonko, moi je ne le ferai pas. 

 

Que ça soit alliés ou militants, tous ceux qui sont dans BBY, doivent servir de bouclier au président de la République pour réussir notre mission auprès des populations. Notre rôle ce n’est pas s’insulter avec l’opposition. Nous politiciens, devons respect et considération à la population. Que tout se fasse dans le respect strict de ses semblables, des institutions que nous devrons protéger.

 

Les nombreuses attaques contre la justice. 

 

Que les gens arrêtent de nous parler de la justice. Tout un chacun a certes le droit de donner son avis sur son fonctionnement, mais c’est elle que nous avons, qui existe. S’il faut l’améliorer, on le fait ensemble. Les politiciens doivent éviter cette manipulation malheureuse parce que c’est un danger pour ce pays.

 

S'adressant aux membres de l'Apr 

 

Personne ne peut obliger le président à limoger qui que ce soit. Je ne dirai pas qu’il faut chasser tel ou tel, mais plutôt de continuer à accompagner le président de la République. Nous devrions dépasser les querelles puériles entre nous et plutôt l’accompagner, le protéger, pour qu’il soit encore plus serein, sensibiliser les populations sur les orientations du président de la République. Chacun de nous doit se focaliser sur ce pour quoi le président de la République l'a nommé. J’invite mes frères et sœurs à être encore plus proches de la population, d’être souples et à la disposition de celle-ci avec beaucoup d’humilité. Mais surtout avec un engagement à leurs côtés. Si tous les responsables faisaient ce qu’ils devraient, la situation n’arriverait pas à ce niveau. On perd trop de temps dans des querelles inutiles qui fragilisent notre République, qui fragilise même notre leader. Quand on défend Macky Sall on doit défendre ses compagnons. Mais on ne peut pas défendre Macky Sall et ternir l’image des acteurs qui sont avec lui. C’est de la contradiction. C’est une perte de temps, conclut Matar Ba.

 

Le maire de Fatick a profité de son séjour dans son fief pour organiser des séances de prières afin que la paix puisse régner au Sénégal, et procéder à la pose de la première pierre de la deuxième tribune du stade. Ce qui permettra à la ville de recevoir des compétitions internationales. Dans le secteur du transport, 70 millions de fcfa sont injectés dans la gare routière pour régler un problème conjoncturel, a dit le maire Matar Ba...

Vendredi 19 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :