FRONT DE RESISTANCE NATIONALE : « L’Etat doit cesser de réprimer le Droit de manifester »


Le vendredi 14 juin 2019, les forces de l’ordre et de sécurité se sont encore distinguées par une répression sauvage de la manifestation pacifique organisée par la Plateforme AAR LI NU BOKK pour protester contre la spoliation éhontée dont nos ressources pétrolières et gazières sont l’objet.
Le FRONT DE RESISTANCE NATIONALE (FRN) a déjà clairement pris position par rapport à ce scandale qui défraie la chronique et dont le peuple sénégalais risque d’être le seul perdant.
Cette prise de position sans équivoque n’a pas empêché le Front de répondre positivement à l’Appel du Chef de l’Etat pour un Dialogue avec l’Opposition. Ce faisant, le FRN a voulu réitérer son engagement à restaurer les principes et la pratique démocratiques au Sénégal.
Le FRN condamne avec la dernière énergie cette politique de répression systématique des libertés démocratiques et notamment de la liberté constitutionnelle de manifester et de marcher. Le FRN met en garde le Gouvernement qu’il ne saurait tolérer la persistance d’un tel état de fait.
En tout état de cause, le FRN tient à faire savoir, de la manière la plus solennelle, que le dialogue n’aurait de sens pendant que des sections du peuple sont réprimées du seul tort qu’elles ont de faire prévaloir leurs droits constitutionnels. Surtout que toutes ces questions sont inscrites au menu des concertations en cours et à venir.
C'est pourquoi le FRN invite solennellement le président Macky Sall à faire encadrer par les forces de l'ordre le rassemblement prévu par la plateforme citoyenne Aar li nu Bokk pour le vendredi 21 juin prochain.
Fait à Dakar, le 19 juin 2019
 
Mercredi 19 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :