FATMA DIOP (Vice-présidente à l'Assemblée nationale) : ' Les premiers à avoir trahi Wade, ce sont ces milliardaires qu'il avait créés... Je suis combattue au sein du Pds, mais qu'importe ! '


Abandonnée par ses collègues du Parti démocratique Sénégalais qui lui reprochent de parfois voter les budgets des ministères soumis à l'appréciation des députés, Sokhna Fatma Diop dira clairement son mépris à l'endroit de ces derniers qui ont préféré être des '' robots à dire Non, alors qu'il fallait des fois dire Oui ''. La vice-présidente à l'Assemblée nationale de confier sa volonté de ne point '' jouer au mouton de Panurge '' et de toujours travailler dans le sens des intérêts des populations qui l'ont mandatée au niveau de l'hémicycle.

Loin de fléchir, Fatma Diop Ndiaye compte croiser le fer avec ses détracteurs qu'elle ne ménagera pas. '' Ils me combattent au sein de l'Assemblée et au sein du parti. S'ils ne tenaient qu'à eux, je ne serai même pas devenue députée, encore mois vice-présidente à l'Assemblée nationale. Quand je préside une session, ils refuser de s'inscrire par jalousie. Ils ne peuvent pas accepter que ce soit moi qui leur donne la parole. C'est leur affaire. ''

Interpellée sur sa proximité avec l'Alliance Pour la République du Président Macky Sall, Fatma Diop se résume à rappeler qu'elle appartient toujours au Pds, mais qu'elle ne refusera jamais de collaborer avec les gouvernants au vu des objectifs qu'elle s'est fixés pour les Sénégalais et surtout pour les populations du département de Mbacké.  '' Je veux que Mbacké ait son stade. Je veux que Mbacké ait des routes intérieures. Je veux que des puits soient construits à Palène, à Mbacké Khéwar, à Ndiakalak et dans plusieurs coins de la commune. Tout cela je ne peux pas le faire. Pourquoi devrais-je me chamailler avec ceux qui peuvent le faire pour moi. Aucun d'entre ces gens ne m'a aidée dans ma carrière politique. Je ne dois rien à personne sauf aux populations de mon département. Par conséquent, leurs commentaires ne  m'agacent pas. ''

Fatma Diop de signaler que Wade a été trahi par ces personnes qu'il a transformées en milliardaires et qui sont toutes parties remplir les chaises de devant du Président Macky Sall. Loin de les critiquer, la députée estime que certains d'entre eux peuvent aussi être considérées comme des victimes, même si l'écrasante majorité peut aisément s'accommoder du costume de traître.

Elle s'exprimait en marge de la visite du ministre Matar Bâ venu annoncer le démarrage des travaux du stage de Mbacké qui aura des projecteurs, un gazon synthétique et une tribune d'une bonne capacité d'accueil...
Mardi 18 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :