Extension du TER et les accidents de la circulation : Les « promesses » du ministre Mansour Faye.

Le ministre des transports terrestres et du désenclavement du territoire, Mansour Faye, qui prenait part à l’ouverture de la semaine de la mobilité durable et du climat, ce matin à Dakar, a apporté quelques précisions sur certaines questions relatives à son département ministériel, notamment la mise en service du BRT, les travaux d’extension du TER et les accidents de la circulation.


Pour la mise en service du BRT, le ministre précise que les travaux sont en cours et avancent bien, avant d’annoncer que la phase d’exploitation du projet se fera avant juin 2023. « Pour le BRT, les travaux se poursuivent et nous pensons que d'ici décembre 2022, toutes les infrastructures et instruments seront bouclés. Les bus électriques ont été déjà commandés. Et il y a une vingtaine déjà achetée qui seront au Sénégal avant Mars 2023 et avant juin 2023, il y aura les autres bus qui viendront ainsi le BRT va démarrer comme prévu », renseigne-t-il. 

Pour le Train express régional, le ministre des transports terrestres et du désenclavement souligne que les travaux de la deuxième phase Diamniadio AIBD ont déjà commencé. « Pour le TER, l’exploitation commerciale a déjà commencé. Les travaux de la deuxième phase Diamniadio AIBD ont déjà commencé. Les travaux de la gare AIBD ont déjà commencé ainsi que les travaux de la voirie ferrée. Aujourd’hui nous avons 15 rames du TER qui fonctionnent et assurent le transport et avant la fin des travaux de la deuxième phase, sept autres rames viendront s’ajouter aux 15 en marche pour avoir 22 rames qui vont desservir entre Dakar et AIBD. L’enjeu c’est d’augmenter la capacité de transport du TER avec un temps réduit conformément aux directives du président Macky Sall. 

Par ailleurs, revenant sur le chapitre des accidents de la circulation, Mansour Faye rassure que des mesures sont prises pour mettre fin à l’hécatombe causée par les routes. C’est dans ce sillage qu’il annonce un conseil interministériel sur le transport avec l’ensemble des acteurs. « Ces derniers temps nous avons constaté qu’il y a eu beaucoup d'accidents de la circulation et nous nous acheminons au Gamou. Actuellement, l’Agence nationale de la sécurité routière, est en tournée de sensibilisation et d’information pour mieux conscientiser les acteurs, notamment les chauffeurs. L’autre aspect c’est que la gendarmerie nationale est en train de faire le contrôle et cela aidera à assurer la sécurité routière en attendant le conseil interministériel sur le transport qui sera convoqué par le Premier ministre avec tous les acteurs pour discuter des solutions idoines face aux accidents de la circulation », conclut le ministre Mansour Faye...  
Mardi 4 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :