Expulsion des familles de la cité Terme Sud de Ouakam : la LSDH qualifie la mesure de « violente » et « cruelle ».


Mercredi 30 septembre dernier, des familles qui habitaient la cité Terme Sud de Ouakam depuis plusieurs années ont été sommées de chercheur un toit ailleurs. Cela faisant suite à une décision de justice en faveur de la Comico. Mais la mobilisation de l’armée pour exécuter cette mesure n’a pas bien été appréciée par bien d’organismes de défense des droits humains.

La Ligue sénégalaise des droits humains s’est joint à ce concert de désapprobation et « déplore la manière dont cette terrible mesure a été exécutée car la violence n’a eu d'égale que la cruauté des forces de l’ordre ».

Selon la LSDH, la procédure judiciaire, la morale et surtout la raison auraient dicté de différer la mesure dans un contexte plus favorable que celui des inondations et de la pandémie.

Soucieuse du devenir des familles délogées, la LSDH « invite l’Etat à prendre des mesures appropriées » pour leur recasement « dans des sites   adéquats (…) au nom de l’assistance aux personnes assimilées à des déplacés internes dont les pères vivants ou décédés ont servi avec loyauté et abnégation la nation sénégalaise ».

 
Dimanche 4 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :