Exploitation gazière à Ngadiaga : « Il est temps que l'État mette Forteza devant ses responsabilités » (Birahime Seck, Forum Civil)


En déplacement à Ngadiaga, village situé dans la commune de Notto Gouye Diama, dans la région de Thiès, ce 30 mars, le coordonnateur du Forum Civil, Birahime Seck, a dénoncé les externalités de l'exploitation gazière par l'entreprise américaine Forteza. "Il est temps de mettre Forteza devant ses responsabilités", a-t-il soutenu à l'occasion d'une visite effectuée sur place pour s'enquérir de l'impact de l'exploitation gazière sur les populations de Ngadiaga.

Dans cette localité située dans le département de Tivaouane où 15 puits gaziers sont perforés, les habitants sont laissés à eux-mêmes, fustige le coordonnateur du Forum Civil qui invite l'État à strictement veiller au respect de la responsabilité sociétale d'entreprise (Rse). "Ce n'est pas une demande, c'est un droit, une obligation", explique Birahime Seck qui, relève-t-il, Forteza devait permettre aux habitants de disposer de l'eau, des infrastructures de base mais surtout donner de l'emploi aux jeunes du terroir.

"Les autorités étatiques n'ont pas le droit de laisser Forteza piétiner les populations de Ngadiaga", a-t-il poursuivi. Dans son déplacement dans la zone, le coordonnateur du Forum Civil a échangé avec les habitants sur des questions liées à l'accaparement des champs avec des indemnisations jugées injustes, mais aussi sur les dangers qui planent autour d'eux en raison de l'exploitation gazière. "Les populations de Ngadiaga vivent le calvaire avec l'exploitation du gaz par Forteza. Elle t'arrache ton champ et te transforme en vigile", dénonce Birahime Seck.

Le village de Ngadiaga a été le théâtre d'un violent incendie qui s'était déclaré, le 19 décembre dernier, sur un des 15 sites exploités conjointement par la société nationale Petrosen et l’entreprise américaine Forteza. 
Mardi 30 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :