Exploitation du fer de la Falémé; Accidents d’avions impliquant LAS : TAS tacle le gouvernement et indexe le manque de compétence des Turcs


"Nous sommes en droit de dire que les secteurs stratégiques du pays sont en train d’être confiés à des intérêts privés étrangers dans des conditions qui défient les lois et règlements. Je peux l’affirmer de manière catégorique et définitive", a déclaré Thierno Alassane Sall, lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce dimanche à Dakar.

En homme de l’art, celui qui a été par le passé auditeur à l’Asecna, cite à l’appui de son prpos, les conditions dans lesquelles l’aéroport international Blaise Diagne a été "concédé" à LIMAK-AIBD-SUMMA (LAS) "sans appel d’offres, sans cahier de charges, dans des conditions qui violent le code des obligations de l’administration et le code des marchés publics".

"S’il y avait appel d’offres, SUMA et LIMAK seraient exclus de la procédure parce que ne remplissant pas les critères de compétence prévus par les dispositions en vigueur dans ce pays", laisse-t-il méditer. Et pour cause, pense-t-il, ces entreprises turques n’ont pas de compétence dans l’exploitation et la gestion des aéroports.  

Thierno Alassane Sall impute la responsabilité des accidents d’avions survenus récemment aux exploitants précités, "avec des chariots qui se sont libérés pour cogner des aéronefs", à rebours des normes d’aviation civile. « Avant d’ouvrir l’aéroport, on devait visiter tous les caniveaux », renseigne-t-il.

"En matière d’assistance au sol, on a liquidé une société 100% sénégalaise qui avait toutes les certifications internationales", déplore M. Sall, en outre.

" La patrie avant le parti de l’étranger", ironise-t-il en définitive...
Dimanche 21 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :