Expédition des premiers vaccins d'AstraZeneca par Covax au Ghana : Le Sénégal est-il prêt à recevoir 1,3 million doses et se conformer aux règles de l'initiative?


Expédition des premiers vaccins d'AstraZeneca par Covax au Ghana : Le Sénégal est-il prêt à recevoir 1,3 million doses et se conformer aux règles de l'initiative?
Le premier lot des 600.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, du Serum Institute of India (SII)  sont arrivés le 24 février 2021 à Accra (Ghana). Un pays qui reçoit sa part aujourd'hui, est le premier pays africain à recevoir des doses de vaccin Covid-19 qui ont été livrées à l'initiative Covax.
La mission de Covax consiste à aider à mettre fin à la phase aiguë de la pandémie le plus rapidement possible en permettant un accès équitable au niveau mondial aux vaccins Covid-19.

Dans le cadre de l'intégration à l'initiative Covax, il est bien de rappeler que "ce mécanisme permettant de réunir la demande et les ressources, afin de garantir à tous les pays la disponibilité des vaccins liés à la Covid-19 ainsi qu’un accès équitable à ces vaccins, fixe également 'ses règles' aux différents pays inscrits. Les acteurs seront même invités à participer, et par conséquent, toutes les entités participantes pourront accéder aux vaccins qui seront mis à disposition par l’intermédiaire du Mécanisme", lit-on sur le document conceptuel de l’OMS à l’appui d’un accès juste aux produits sanitaires liés à la Covid-19 et de leur allocation équitable.

Ce système de garantie de marché (AMC) du COVAX a été instauré pour lever des fonds afin de permettre à l’Alliance GAVI d’acheter des doses de vaccin pour les pays admissibles à ce système, grâce à un financement officiel de l’aide au développement, ainsi qu’à un appui provenant de fondations, de donateurs privés et de fonds mis à disposition à des conditions privilégiées par des banques multilatérales de développement. Covax prend ces précautions car il est connu que les vaccins, au même titre que tous les médicaments approuvés pour un usage général, peuvent, dans de rares cas, provoquer des réactions indésirables.

Le Sénégal, débutant hier sa campagne nationale de vaccination, attend cependant ses 1,3 million de vaccin AstraZeneca. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que ce produit britannique a fait l'objet de critiques ces derniers jours sur son efficacité contre les formes légères et modérées de la maladie causée par le variant Sud-Africain. Néanmoins, le Sénégal reste déterminé à poursuivre la procédure d'acquisition de  "ces doses sont attendues dans la première semaine du mois de mars", avait annoncé le Dr Ndiaye, directeur de la prévention au ministère de la santé et de l'action sociale. En effet, le Sénégal devra se conformer aux accords et principes que l'initiative a fixé pour les vaccins revenants à chaque pays. Le Ghana, recevant ses premières doses de la vague de vaccins Covid à destination de 92 pays à revenu faible et intermédiaire, va donner le ton au Sénégal qui devra, respectueusement, être en phase avec les exigences Covax.
Jeudi 25 Février 2021



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :