Exclusion des dissidents du parti socialiste et dialogue politique : Le MEES donne sa position


Exclusion des dissidents du parti socialiste et dialogue politique : Le MEES donne sa position
Le Mouvement des élèves et étudiants socialistes était en conférence de presse cet après midi afin de donner sa position sur ce qui pourrait être la fin du compagnonnage entre le parti socialiste et le groupe à Khalifa Sall mais aussi sur le dialogue politique initié par le Gouvernement.
Dibcor Faye SG national du Mouvement des élèves et étudiants socialistes et ses camarades, sont bien entendu en phase avec la direction de leur parti sur le premier point. Qui selon eux d’ailleurs, répond au « besoin d’une respiration démocratique ».
« On ne peut pas faire de la démocratie sans des démocrates. Le PS avait fini de faire sa mue et de comprendre qu’il y a un nouvel élan dans ce pays. On était dans une déconcentration et une décentralisation du modèle de prise de décision au parti socialiste. Mais on ne peut pas faire croitre cette démocratie avec une certaine frange, et il faut que l’on passe à une vitesse supérieure. Et que ces gens là, quittent le parti dans les règles de l’art ».
Chaque minute perdue dans cette dissidence, ont ajouté les jeunes socialistes, va contre les intérêts du parti et par ricochet tue la démocratie sénégalaise. « Et dans ce sens il faudra lors de la séance du bureau politique prochain, que tous les membres puissent signer une motion d’exclusion de ces camarades qui mènent ces actions » ont-ils prôné.
Sur le dialogue politique convoqué demain par le ministre de l’intérieur, le MEES est d’avis qu’une assise démocratique est nécessaire.  
« Le dialogue est une condition électorale et politique, toutes les organisations politiques ont eu à dénoncer des irrégularités dans  le processus et ce sont des questions majeures. C’est un jeu électoral et comme nous nous acheminons vers 2019, c’est nécessaire que les gens soient d’accord. Il faut que toutes les organisations politiques puissent y répondre et c’est cela qui fera marcher la démocratie sénégalaise » a dit Dibcor Faye.
Le MEES a, pour finir, appelé au sens de responsabilité des uns et des autres pour répondre « à cette invitation vitale pour la démocratie sénégalaise»
Lundi 20 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :