Exclusion de Moustapha Diakhaté de l'Apr : Un mouvement demande sa réintégration.


L'ancien chef de cabinet du Président Macky Sall a été exclu de l'Alliance pour la République pour "propos séditieux, fractionnistes et récurrents", selon les termes utilisés par la commission de discipline qui a pris la décision. 

Si cette démarche est partagée par une bonne partie de la formation présidentielle, des voix discordantes commencent à se signaler. Le mouvement national des jeunes boucliers de la République milite pour sa réintégration et dit "bannir" l'exclusion sous toutes ses formes. 

Dans un communiqué reçu à Dakaractu, le mouvement dirigé par Amath Diouf réclame en outre une réorganisation de la commission de discipline de l'Alliance pour la République et l'intégration d'un sage au sein de cette instance du parti. Pour Amath Diouf et ses camarades, la présence d'un sage parmi les membres de la commission de discipline permettra d’atténuer les ardeurs, "mais aussi de faire respecter le processus de sanctions" aboutissant à l'ultime étape, c'est à dire l'exclusion définitive. 

Toutefois, le "JBR" précise qu'il ne cautionne aucunement "des propos séditieux ou radicaux d'un quelconque militant à l'endroit du chef de notre parti."
Vendredi 24 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :