(Exclusif) Menacé d'extradition vers le Sénégal, Ousmane Bâ bénéficie d'une liberté provisoire au Gabon.


L'affaire Ousmane Bâ, du nom du Sénégalais établi au Gabon qui s'est fait connaître en insultant les chefs religieux du Sénégal, sur les réseaux sociaux, a connu plusieurs rebondissements. Ce matin, le quotidien Libération révèle qu'il est poursuivi pour Injures par le biais d'un système informatique en raison de la religion, injures publiques, diffamation. Le parquet qui a ouvert cette information judiciaire à son encontre a fait décerner un mandat d’arrêt contre le ressortissant sénégalais. Sauf qu'au moment où ces lignes sont écrites, Ousmane Bâ vaque à ses occupations au Gabon. En clair, il est en liberté.

Dakaractu est mesure d'affirmer que l' « insulteur » des guides religieux du Sénégal a obtenu une liberté provisoire depuis vendredi 27 septembre dernier. En effet, il a quitté la prison centrale de Libreville où il avait atterri depuis le 24 septembre. 

Auparavant, Ousmane Bâ a été cuisiné par la Police judiciaire de Libreville où il a été transféré après son arrestation par celle de Port Gentil après une plainte déposée par des représentants de Convergence Taxawu Ndonoy Maggi l'Islam au Gabon pour injures publiques et diffamation.

Cependant, selon les informations obtenues par Dakaractu, Ousmane Bâ est interdit de sortie du pays et devrait comparaître devant un tribunal, à Libreville. 

Avec le mandat d’arrêt émis par Dakar, le ressortissant sénégalais risque d’être extradé vers le Sénégal, dans les prochains jours, compte tenu des accords qui lient notre pays et le Gabon.
Mercredi 2 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :