Exactions sous le règne de Jammeh : 204 crimes dont 5 sénégalais répertoriés par la TRRC.

En tout, ce sont 292 personnes qui ont été interrogées par la commission Vérité, Réconciliation et Réparation (TRRC) en Gambie. Il ressort des informations d'enquêtes recensées par la TRRC, que 2.600 personnes ont été victimes des exactions du régime de Yaya Jammeh avec 204 crimes dont 5 sénégalais répertoriés.

C'est à travers une conférence, ce 10 août, sur la responsabilité en Afrique organisée par le réseau national africain contre les crimes extrajudiciaires et disparitions (ANEKED) en collaboration avec le bureau Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique subsaharienne de Friedrich Ebert Stiftung au Sénégal (FES PSCC) et African Trasitional Justice Leadership Fund, que ces résultats ont été exposés. La rencontre qui s'est tenue à l'institut Conficius de l'Ucad a permis de communiquer sur le projet ANEKED de dialogue national sur le pardon, la responsabilité et la guérison suite au départ de l'ancien homme fort de la Gambie.

Pour la coordonnatrice de l'ANEKED, Sira Ndow, ces concertations tenues au Sénégal visent à l'implication de l'ensemble des victimes, leurs familles, les parties prenantes dans le processus de préparation de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparation (TRRC) en Gambie qui entend publier, le 30 septembre prochain, ses recommandations après avoir bouclé, au mois de juillet, sa mission d'enquête sur les exactions en Gambie.




Mardi 10 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :