Événements de Koungheul : "La population tout entière, a mal. Je voudrais présenter mes excuses à la gendarmerie" (M. Mayacine Camara, Maire)


Événements de Koungheul : "La population tout entière, a mal. Je voudrais présenter mes excuses à la gendarmerie" (M. Mayacine Camara, Maire)
Le Samedi 15 Juin 2019, la ville de Koungheul, (centre) a été secouée par de violents affrontements entre les conducteurs de taxis Jakarata et la gendarmerie de la localité.
Des affrontements qui ont occasionné de nombreux dégâts, mais le plus regrettable est la saccage des locaux de la gendarmerie, sis sur la RN1. Absent des lieux au moment des faits, l'édile de la ville, par ailleurs secrétaire d’État auprès du Ministère des Infrastructures et du Transport terrestre, M. Mayacine Camara a tenu à réagir pour exprimer toute son indignation.
En effet, selon lui, « Les taximen qui ont enfreint la réglementation sont déjà fautifs et je ne peux pas cautionner une attaque contre la gendarmerie. La marche doit être autorisée tout au moins et en aucun cas, la violence n’est acceptable. 
Je regrette les événements qui viennent de se produire dans notre chère ville. Je pense que la population tout entière, a mal. Je voudrais encore présenter mes excuses à la gendarmerie pour cet écart dans la réaction des taximen Jakarta, qui n’ont pas bien exprimé leur désaccord. » 
Pour le maire de Koungheul, la ville qui est traversée par une route internationale « nous oblige à nous conformer à la réglementation communautaire en matière de sécurité routière. J’ai d’autant plus mal que cet incident est occasionné par un non-respect de la réglementation dans le secteur des transports et je suis secrétaire d’État sous la tutelle du ministre en charge de ce secteur », regrette-t-il. 
Ainsi, l’édile du Niani Bambouck, affirme toute sa disponibilité à accompagner les jeunes pour l’obtention de leur carte grise, plaque d’immatriculation et dans une certaine mesure, leur permis de conduire. » 
Mais tient-il à préciser, « nous devons avoir une conduite disciplinée devant nos forces de l’ordre et l’administration de commandement.  Nous devons également considération à tous les services déconcentrés qui travaillent à nous protéger et nous conseiller. Même si la gendarmerie a les moyens de gérer les violences contre elle, nous devons aujourd’hui nous regarder dans le miroir et parler à notre conscience. Le monde entier nous regarde et notre ville a été mise sous les feux de l’actualité nationale en cet après-midi du 15 juin 2019. » M. Camara lance enfin un appel à tous les moto-taxi, à travailler à être en règle. 
Car dira-t-il, « C’est bien pour leur sécurité d’abord et celle des populations ensuite. La gendarmerie n’a aucun intérêt dans le port de casque encore moins l’État. Tout comme le permis, la plaque et l’assurance sont instaurés pour sécuriser le secteur dans lequel ils évoluent. » 
Au-delà de Koungheul, le secrétaire d’État, rassure que le problème sera étudié au ministère pour voir avec les services déconcentrés, comment accompagner cette mesure pour encourager le respect de la réglementation dans toutes les régions du Sénégal.   
Mardi 18 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :