Évaluation PASEC2019 : 1,3 milliard de francs CFA octroyés par l’AFD


Évaluation PASEC2019 : 1,3 milliard de francs CFA octroyés par l’AFD
L’Agence Française du Développement, représentée par sa Directrice au Sénégal, Laurence HART et le SG de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), Jacques Boureima ont signé une convention de financement d’un montant de 2 millions d’euros, soit plus de 1,3 milliard de francs CFA, pour appuyer le Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième évaluation internationale des systèmes éducatifs, dénommée « PASEC2019 ».
 
La signature a eu lieu à Dakar en présence de Christophe BIGOT, Ambassadeur de France au Sénégal. Ce financement, indique une note rendue publique, est le troisième appui de l’AFD au PASEC depuis 2009.
« Le premier concours de 1,3 million d’euros, achevé en 2012, avait pour principal objet la conduite d’évaluations nationales et la révision des outils d’évaluation du PASEC. Le second appui d’un montant de 4 millions d’euros octroyé en 2012 a permis d’accompagner le Programme dans la réalisation de la première évaluation internationale comparée PASEC2014 portant sur dix (10) pays d’Afrique subsaharienne francophone et adoptant les standards internationaux des évaluations des acquis des élèves. Le programme a également pris en charge un volet important de renforcement des capacités des équipes nationales ».
Ce financement, qui est une subvention non remboursable, servira à réaliser le plan d’action 2017-2021 du PASEC, notamment les activités de terrain dans les 15 pays bénéficiaires sous forme de fonds délégués.
Cette enquête standardisée porte sur l’évaluation des compétences des élèves de 2e et 6e années du primaire et sur celle de leurs enseignants afin d’identifier les caractéristiques des performances des systèmes éducatifs de quinze (15) pays francophones d’Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad et Togo. L’enquête permettra également d’identifier les déterminants d’une éducation de base de qualité.
Vendredi 29 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :