Essais balistiques : La Corée du Nord et les États-Unis tiennent-ils le monde en otage ?


Allons-nous vers une nouvelle guerre froide ? En tout cas, tout porte à le croire. Les deux blocs demeurent malgré la dislocation de l’URSS, et les tentatives de contrôle du monde se font voir tous les jours. 

D’un côté, les États-Unis d’Amérique et ses alliés et de l’autre la Russie et la Corée du Nord. Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, montre depuis quelques années sa puissance de frappe militaire. C’est pourquoi Kim Jong Un a lancé mardi dernier un missile balistique qui a qui a traversé le ciel Japonais. Un tir considéré par Séoul comme une menace de son intégrité nationale. Les États Unis d’Amérique furieux de cet essai, menacent  à leur tour, après consultation avec le Japon et la Corée du Sud, une réponse robuste à ce tir. 

Le commandement américain de la région Asie-Pacifique note que les États-Unis condamnent ces actions et appellent la RPDC à s'abstenir de tout nouvel acte illégal et déstabilisateur.

Le missile est de moyenne portée. L'engin a volé sur une distance d'environ 4.500 km à une altitude de 970 km, à une vitesse proche de Mach 17, en direction de l'est. C’est un missile Hwasong-12. Cet essai est le quatrième que Pyongyang a tenté car la dernière date de 2017 au plus fort de la période de « feu et de fureur » au cours de laquelle Kim Jong Un et Donald Trump s’adonnaient à des invectives, rappellent les médias occidentaux consultés à Dakaractu.

Cette distance, selon les autorités japonaises, marquerait un nouveau record de distance. « Les détails exacts font l'objet d'une analyse approfondie en coopération avec les États-Unis et la communauté internationale », précise l'état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué.

Il faut rappeler que ces tirs sont intervenus alors que Séoul, Tokyo et Washington ont mené, le 30 septembre, des exercices trilatéraux anti-sous-marins pour la première fois en cinq ans, quelques jours après des manœuvres américaines et sud-coréennes à grande échelle au large de la péninsule. 
Mardi 4 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :