Escroquerie foncière : Cheikh M. B. Thioub soutire des dizaines de millions à ses victimes pour des terrains appartenant à autrui.


Escroquerie foncière : Cheikh M. B. Thioub soutire des dizaines de millions à ses victimes pour des terrains appartenant à autrui.

Cheikh M. B. Thioub encourt six (6) mois d’emprisonnement pour escroquerie foncière au préjudice de Pape Kanou Tounkara, El H. Diop, Luz Francis Jesse, Thierno Mamadou Diallo, Cheikh Ndione et Alpha Mody Sy.

 

En effet, le mis en cause, jugé ce 17 février, devant la barre des flagrants délits du tribunal de grande instance de Dakar, est accusé d’avoir encaissé des dizaines de millions francs CFA de ses plaignants pour des parcelles qu’il s’était engagé à leur vendre.

 

Attrait devant le juge, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. « J’ai été engagé dans le terrassement d’un hectare 800 mètres carrés de terres. Après lotissement, la nommée Seynabou Ndiaye m’a demandé de lui faire vendre 17 parcelles dont 11 qui étaient déjà cédées et l’argent versé. Les terrains se trouvent à Niacourab », a expliqué l'accusé qui se dit promoteur immobilier.

 

Interpellé sur les sommes d’argent encaissées des parties civiles et des terrains concernés, le mis en cause précise.

 

« Quand je prenais leur argent les parcelles étaient disponibles. Nous étions dans les démarches administratives c’est la raison pour laquelle ils n’ont pas reçu les titres de propriété. Les terrains appartiennent à Seynabou Ndiaye c’est elle qui m’a demandé de les liquider en son nom. Elle voulait l’argent de tous les 17 terrains réunis estimés à 125 millions Fcfa. », a expliqué Cheikh M. B. Thioub.

 

Dans son réquisitoire, le parquet a relevé la culpabilité du prévenu qui, explique le maitre des poursuites, a fait preuve de fausse qualité pour tromper ses victimes.

 

« Plusieurs parties civiles ont soutenu avoir sollicité le prévenu pour l’achat de parcelles mais ne sont jamais entrées en possession de leurs terrains », a fait savoir le procureur qui a requis 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis contre le sieur Thioub.

 

Pour leur part, les parties civiles représentées par un avocat, a appuyé la position du procureur et a réclamé le restitution des sommes versées par ses clients.

 

« Les questions constantes ont été reconnues par le prévenu qui a fait usage de fausse qualité car les terrains qu’il a vendus à mes clients ne lui appartiennent pas. Pape Kanou Tounkara et Alpha Mody Sy se sont désistés après avoir reçu leur argent d’une valeur globale de 7 millions FCFA. Pour El H. Diop et la dame Luz Francis Jesse, le prévenu leur doit 5 millions FCFA, il y’a aussi un nommé Alpha Omar Barry à qui le sieur Thioub doit restituer ses 6 millions FCFA », a confié la robe noire qui invite la cour à déclarer ce dernier coupable et de le condamner à la peine qui plaira à la juridiction.

 

La défense a quant à elle joué la carte d’une entente à l’amiable afin de tirer son client des griffes de dame justice.

 

« Nous avons agi en amont pour que le dossier n’arrive pas devant la juridiction. On est arrivé ici parce que les délais de paiement n’ont pas été respectés. Mon client est de bonne foi et le parquet l’a compris avec son réquisitoire puisqu’il a déjà remboursé à certains des plaignants. Il reste devoir des sommes d’argent aux autres et il s'est engagé à les payer dans un délai raisonnable », a promis le conseil qui a plaidé pour une application extrêmement bienveillante de la loi pénale en faveur du prévenu.

 

Cheikh M. B. Thioub sera fixé sur son sort, le 22 février prochain…

Jeudi 17 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :