Escroquerie et charlatanisme : Des soucis d'impuissance sexuelle font perdre au togolais la somme de 4 millions.


Amadou Thiam et Babacar Kandé (en fuite) ont été attraits devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des délits de charlatanisme et escroquerie.

Les faits qui leur sont reprochés remontent à quelques mois plus tôt, lorsque le mis en cause Amadou Thiam et la partie civile, Anamou Agnama de nationalité Togolaise, se sont rencontrés dans un transport en commun. La victime avait payé pour son futur bourreau le prix du transport. Pour le remercier de ce geste, Amadou Thiam, a décidé de le mettre en rapport avec un de ses amis en l’occurrence Babacar Kandé qui est un marabout. Un rendez vous a été fixé à Keur Massar.

Une fois sur les lieux, le marabout devait formuler des prières afin qu’Anamou Agnama retrouve sa virilité. Aussi a t-il demandé une somme pour les offrandes.

Devant le juge, la partie civile Anamou Agnama, a déclaré avoir remis au total la somme 4 millions 470 mille CFA pour acheter des chameaux en plus d’autres offrandes. Quant à Amadou Thiam il a déclaré avoir juste facilité la rencontre.

Pour Me Issa Diop avocat de la partie civile,  le modus operandi des mis en cause a été décrié à la barre à maintes reprises. Selon lui toujours, son client a remis de fortes sommes aux deux bandits.

« On lui a demandé d’acheter 7 chameaux à raison de 500 mille CFA la bête ». Il a demandé au tribunal d’allouer une somme de 7 millions de cfa pour les dommages et intérêts.

Le ministère public n’a pas raté les prévenus dans son réquisitoire : « ce sont des escrocs de haut vol et le délit est caractérisé! » C'est pourquoi il a requis une peine de 1 an ferme.

 L’avocat de la défense, Me Serigne Diongue, a plaidé pour la relaxe pure et simple de son client. Selon lui, ce dernier  « n'a ni remis de gris-gris ni de l’eau bénite et il n'y a pas d’entente préalable. » 

Finalement Thiam a été reconnu coupable et condamné à 1 an de prison ferme. Il devra payer la somme de 7 millions pour toute cause de préjudice subi.
Lundi 11 Décembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :