Escroquerie : M. L. Diallo soutire 4 millions 200 mille Fcfa à sa petite amie en usant de fausses ordonnances.


Escroquerie : M. L. Diallo soutire 4 millions 200 mille Fcfa à sa petite amie en usant de fausses ordonnances.
Agent informatique de son état, le prévenu M. L. Diallo a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour des faits d'escroquerie portant sur la somme de 4 millions 200 mille Fcfa, faux et usage de faux en écritures privées à l'endroit de la victime A. Baldé. 

En effet, le mis en cause vivait une aventure amoureuse avec sa dulcinée, A. Baldé qui se trouve être au Canada. C'est au début du mois de mars que la relation entre les 2 tourtereaux a commencé à prendre une nouvelle tournure lorsque la fille a décidé de rompre avec M. L. Diallo, l'instruisant de lui reverser la somme qu'elle lui avait donnée. 

Face au juge, le mis en cause a réfuté les faits pour lesquels il est poursuivi approuvant avoir bel et bien reçu la somme de 4 millions 200 mille Fcfa de A. Baldé et explique.

"Elle m'a volontairement offert l'argent pour me venir en aide après que je lui ai expliqué la maladie de ma petite sœur qui devait subir une opération. Ma soeur souffrait d'un kyste", a dit M. L. Diallo.

Interpellé par le juge sur ses relations avec la dame, le prévenu se confie. "Je sortais avec Awa Baldé et elle a voulu me venir en aide depuis le Canada. Elle m'envoyait de l'argent de temps à autre et les sommes avoisinaient 30 à 50.000 F par semaine. Je ne lui ai jamais demandé et je n'ai jamais attendu quoi que ce soit d'elle, c'est juste que je traversais des moments difficiles avec la maladie de ma sœur,  raison pour laquelle j'ai sollicité son aide", avoue-t-il devant la barre.

Revenant sur le détail des 4 millions 200 mille Fcfa, M. L. Diallo raconte : "Elle m'a demandé de lui fournir des factures attestant de la maladie de ma petite sœur pour pouvoir me donner l'argent. J'ai utilisé ma machine pour des fausses factures avec les enseignes de l'hôpital Principal que je lui ai par la suite envoyées. C'est après réception des factures qu'elle m'a envoyé les 4 millions 200 mille Fcfa", a-t-il soutenu.
Dans sa plaidoirie, le parquet a confirmé les faits d'usage de faux en écritures privées à l'endroit de la victime, A. Baldé.

Selon le ministère public, il ressort des factures établies au nom de M. L. Diallo avec le cachet de l'hôpital principal que le prévenu a voulu leurrer sa petite amie pour lui soutirer de l'argent.

"La somme de 4,2 millions Fcfa lui a été donnée en contrepartie des factures délivrées en son nom ce qui constitue des faits d'escroquerie. Les faits sont graves du fait qu'il a utilisé les enseignes de l'hôpital principal", a expliqué le magistrat. Il a requis 2 ans de prison à l'encontre du prévenu, M. L. Diallo dont 6 mois ferme.
La défense pour sa part, parle d'acte motivé par des sentiments d'amour et que la victime a voulu se venger, raison pour laquelle elle a traîné son ex en justice.

"Ils sortaient ensemble et quand on aime on donne sans compter c'est ce qui est arrivé à A. Baldé. Mon client a fauté, mais il n'était même pas conscient de la gravité des faits. Osons dire que dès fois il a menti pour avoir ce qu'il voulait, il a fait de l'escroquerie, mais il n'avait pas l'intention d'aller à l'encontre de la loi, la preuve, c'est la première fois qu'il se présente devant la barre", a dit le conseil avant d'inviter le juge à faire preuve de bienveillance à l'endroit du sieur M. L. Diallo.
"L'usage de ses ordonnances c'est la seule faute commise, mais il n'a jamais été un escroc dans son esprit", a conclu l'avocat.

Dans son verdict, le juge a exprimé un avertissement en ordonnant une peine d'emprisonnement de 2 ans assorti de sursis.
Mardi 8 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :