Escroquerie : Le commerçant M. Seck promet des IPhone Pro Max et XR à ses collaborateurs et les gruge de 24 millions FCFA pour payer sa dette.


Escroquerie : Le commerçant M. Seck promet des IPhone Pro Max et XR à ses collaborateurs et les gruge de 24 millions FCFA pour payer sa dette.
Pour avoir abusé de la confiance de ses clients, le commerçant M. Seck a été attrait à la barre du tribunal correctionnel pour répondre du délit d'escroquerie portant sur la somme de 24 millions FCFA.
Bénéficiant d'un mandat de dépôt depuis le 20 juin dernier, le prévenu a été entendu, ce 30 juin dans cette affaire de vente de téléphone de luxe l'opposant à cinq (5) commerçants considérés comme ses collaborateurs.

En effet, le mis en cause s'active dans la vente de téléphones portables haut de gamme (Iphone Pro Max/XR) qu'il reçoit de temps à autre de son fournisseur B. Diaw à qui il doit plus de 24 millions FCFA pour des commandes impayées. Pour régler sa dette auprès de son fournisseur, M. Seck n'avait autre alternative que de gruger ses fidèles clients en leur promettant des marchandises qu'ils ne verront jamais pour pouvoir leur soutirer différentes sommes d'argent tournant entre 2 et 7 millions FCFA.
Devant la barre, le prévenu tentera de s'expliquer sur sa démarche.

"Je travaille dans la vente de téléphone haut de gamme. Mon fournisseur B. Diaw me donne souvent de la marchandise à coup de millions pour qu'après écoulement je lui verse la valeur commerciale. Ainsi, avec une commande que je devais recevoir, mes clients sont venus me voir pour me verser des sommes d'argent afin qu'ils puissent être les premiers servis quand la marchandise arrivera", a expliqué M. Seck qui soutient n'avoir pas détourné l'argent. Dans ses explications, il fera savoir au juge que les sommes ramassées avoisinant les 24 millions ont été versés à son fournisseur, B. Diaw.

Interrogés devant la barre, les cinq (5) plaignants livrent leurs versions des faits dans cette affaire de vente de téléphone de luxe.

"M. Seck m'a appelé pour me dire qu'il avait une commande qui devait arriver dans les 2 jours comme il avait l'habitude de me vendre des téléphones, il m'a demandé de lui laisser 2 millions 400 mille FCFA, ce que j'ai immédiatement fait", a expliqué A. Ba. Pour sa part, M. Dia a confié que le prévenu est venu le voir pour lui expliquer la réception prochaine de téléphones portables déjà disponibles dans un conteneur au port de Dakar après concertation, il lui a remis 6 millions 400 mille FCFA en échange d'une dizaines d'appareils.

Quant à A. Sow qui a versé au mis en cause 2 millions 200 mille FCFA, c'est lui même qui est parti trouver M. Seck chez lui après que celui-ci l'ait mis au courant de la marchandise qui devait être disponible dans les 24h. La 4ème victime lui, a confié avoir commandé des Iphone.

"Pour ma part, je lui ai commandé 12 Pro Max à 600.000 FCFA au prix unitaire et je lui ai versé 5 millions FCFA pour lui devoir 2 millions 200 mille FCFA que je devais lui remettre une fois que j'aurais reçu les téléphones", a dit M. M. Dieng.

Enfin pour le sieur L. Tall, 5 millions FCFA ont été versés à M. Seck pour des IPhone XR au prix de 170.000FCFA unitaire.

Répondant aux propos de ses collaborateurs, le prévenu a confié n'avoir joint que 2 d'entre les 5 pour leur demander de l'argent.

Dans sa réquisition, le procureur a invité le tribunal à déclarer M. Seck coupable des faits qui lui sont reprochés et requis 2 ans d'emprisonnement dont 6 mois ferme.

La partie civile a pour sa part sollicité à titre principal que le prévenu soit condamné au paiement intégral des montants avec un surplus de 500.000 FCFA à titre de réparation du préjudice subi par chaque plaignant pour avoir chômé pendant 1 mois.

Quant à la défense assurée par Me Bamba Cissé, elle plaide pour une application bienveillante de la loi.
"Il y'a une faute commise, il avait une obligation de remise de marchandise mais pas d'escroquerie", a soutenu le conseil.

Dans son verdict, le tribunal a déclaré M. Seck coupable en répression et le condamne à 6 mois d'emprisonnement assorti de sursis et au paiement obligatoire des montants demandés par la partie civile.
Mercredi 30 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :