Équipe nationale de football : Nampalys Mendy, une convocation chez les Lions malgré un appel du pied pour la France...


Le franco-sénégalais, Nampalys Mendy (28 ans) a reçu sa première convocation en équipe nationale du Sénégal. Une convocation qui a laissé perplexe bon nombre d’observateurs et autres supporters de l’équipe nationale de football du Sénégal. Une surprise qui ne trouve pas sa source sur le plan sportif. Car le milieu de terrain de Leicester (Premier division anglaise) est tout à fait sélectionnable et tout de même assez talentueux pour porter la tunique nationale. 
 
Sauf que quelques mois auparavant, le 02 octobre 2020 précisément, dans une terrible déclaration faite sur la chaîne sportive française Canal+ sport, lors d'une interview passée à  l’émission Late Football club, Nampalys Mendy déclarait ceci « C'est un rêve de gosse de jouer dans la meilleure équipe actuelle, du monde... Je suis né en France, j'ai toujours vécu en France, mes amis sont en France, quasiment toute ma famille est en France. Donc, c'est difficile pour moi de penser au Sénégal, en toute honnêteté la France c'est mon rêve. » Un appel du pied pour la France et les Bleus qui lui a finalement valu une place dorée chez les Lions du Sénégal ?
 
De la part du natif de la Seyne-sur-mer, il s’agit d’un reniement total des valeurs et des couleurs sénégalaises préférant celles de son pays de naissance, la française. D’où l’incompréhension totale sous-tendue par une colère froide qui est née de la sélection de Nampalys Mendy contre vents et marées, par Aliou Cissé. Ce dernier avait pourtant sous le coude une multitude de profils de milieu de terrain d’autant plus compétitifs que fiers de porter un jour le maillot national. 
 
Naturellement, il ne s’agit nullement d’une quelconque tentative visant à s’arroger le droit de choisir à la place du sélectionneur attitré. Encore moins de remettre en cause le patriotisme et l’apport remarquable et indéniable des binationaux qui sont des sénégalais à part entière. Toutefois, face à la récurrence de ce type de faits qui se sont reproduits sous la direction d’Aliou Cissé, avec le cas de Mbaye Hamady Niang, ou encore de Pape Cheikh Diop Guèye. Tous avaient ouvertement craché sur l’appel de la sélection sénégalaise de football privilégiant d’autres nations avant de se rétracter selon leur bon vouloir, sans état d’âme. Il est plus que nécessaire de tirer la sonnette d’alarme. 
 
Une précaution qui trouve son sens dans la nécessité de faire comprendre aux futurs pensionnaires de la sélection A de football qu’une convocation est plus qu’un privilège, mais un honneur réservé à l’élite. Il s’agit avant tout d’une affaire nationale, une affaire d’État qui requiert un engagement patriotique sans réserve ni conditions. À travers cette convocation malvenue, le Sénégal par le fait d’Aliou Cissé et un peu de la fédération sénégalaise de football (Fsf) renvoie l’image d’une sélection de secours, de recyclage pour ne pas dire un plan B pour binationaux recalés. Des pratiques avec lesquelles une rupture s’impose en vue de la construction d’une véritable équipe capable d’aller décrocher à l’unisson cette première Coupe d’Afrique attendue par toute une nation...
 
Mercredi 17 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :