Equipe nationale : Utilisé comme sentinelle des « Lions », Sidy Sarr est-il le bon choix à ce poste ?


C’était la surprise du chef mercredi dernier lors du match du Sénégal contre le Congo Brazzaville (2-0.) La titularisation du Thiessois Sidy Sarr, a suscité à la fois beaucoup d’enthousiasme et pas mal de doutes. Utilisé comme sentinelle fixe devant la défense par Aliou Cissé, le milieu Nîmois n’a pas encore totalement convaincu à ce poste. Certains observateurs avertis sont même restés réticents quant à la viabilité de cette configuration. Au vu du profil affiché (un grand gabarit assez nonchalant) la donne pourrait rapidement changer face à des équipes plus véloces et à l’aise dans le jeu dans les petits espaces.

1m96 pour près de 80 kg, beaucoup trop « lourd » pour une sentinelle ?

En inscrivant son deuxième but en sélection, contre les « Diables rouges », Sidy Sarr qui est allé se jeter dans les bras d’Aliou Cissé, en guise de reconnaissance, validait le choix osé de son coach. À ne pas en douter, il fait partie de ces jeunes joueurs en qui Cissé place un grand espoir pour assurer la relève dans la « Tanière. » Mais, à quel poste ? Et dans quel schéma tactique ? Avec un profil de milieu récupérateur relayeur ou box-to-box comme disent les Anglais, Sidy Sarr de par sa morphologie (1m96, pour près de 80 kg) semble avoir les défauts de ses qualités. Autant sa puissance et sa taille peuvent être déterminantes dans les matches à haute intensité physique, autant elles peuvent parfois paraître handicapantes (contre des petits gabarits véloces.)
Pour revenir au dernier match de Sidy Sarr, Cheikh Oumar Aïdara (Consultant en football), qui connait très bien le joueur pour l’avoir suivi dans toutes les catégories de jeunes, en équipe nationale, évoque dans un premier temps un « petit » détail qui aurait amené Cissé à changer ses plans de jeu « On a joué en fonction de l’état de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès. Le coach a pris en compte cet aspect, parce que la pelouse ne répondait pas aux normes standards. Surtout par rapport à un jeu de possession, qu'il était impossible de pratiquer sur cette pelouse. C’est la raison pour laquelle il a misé sur un jeu allongé à travers des passes qui sautaient le milieu. Ceci expliquerait la titularisation de Sidy Sarr qui devait apporter ce plus dans les sorties de balle.» Un bon coaching de la part d’Aliou Cissé, selon le consultant.

Sarr plus un milieu box-to-box qu’un récupérateur fixe ? Un potentiel offensif inexploré…

Ensuite, Cheikh Oumar de poursuivre  sans détours son analyse d’après match : « Le paradoxe c’est que Sidy Sarr n’est pas un milieu récupérateur fixe. Si toutefois le Sénégal était confronté à un adversaire d’un autre calibre, une équipe d’une grande vivacité mettrait Sidy en grande difficulté. Raison pour laquelle j’estime qu’Aliou Cissé gagnerait à l’utiliser comme un « 8 », car beaucoup de gens ignorent que Sidy Sarr a une touche très offensive. C’est un joueur percutant capable d’amorcer et d’accompagner les actions offensives. » Une lecture assez cohérente de l’analyste sportif. Ce dernier laisse deviner que le choix du pensionnaire du Nîmes Olympique au poste de sentinelle n’est pas forcement mauvais. Le tout étant de savoir quand et contre quel type d’adversaire le natif de Thiès devrait être efficacement utilisé dans ce compartiment du jeu.

Pape Alioune Ndiaye ou Ousseynou Thioune plus adaptés au poste de sentinelle ?

Dans sa quête d’une stabilité durable dans l’entrejeu de la sélection sénégalaise, le coach Cissé avait pourtant déniché le profil presque parfait en la personne de Pape Alioune Ndiaye (PAN.) Auteur d’une excellente CAN 2019 au poste de sentinelle fixe. PAN s’était découvert des aptitudes insoupçonnées en tant que milieu offensif, lui qui est censé être un élément défensif. Il libérait par la même occasion Gana Guèye  qui se projetait un plus bers l’avant. Sauf que le manque de temps de jeu de Pape Alioune en début de saison avec son club Stocke City descendu en championship Anglais, combiné à son mercato raté avec quasiment aucune offre malgré sa bonne coupe d’Afrique, a quelque peu impacté ses performances et donc son statut de titulaire en sélection.
À côté de Pan, un autre excellent joueur pourrait jouer en sentinelle. Il s’agit du Sochalien Ousseynou Thioune. L’ancien joueur de Diambars récemment convoqué avec les « Lions » pourrait valoir énormément de satisfaction au Sénégal. Avec un gros volume de jeu et une belle technicité, Thioune serait une belle option à ce poste, a insisté Cheikh Oumar Aïdara qui attend d’un œil attentif les premiers pas d’Ousseynou avec le Sénégal. Reste à savoir si le sélectionneur aux Dreadlocks va reconduire contre l’Eswatini le schéma utilisé face au Congo Brazzaville. Ce dimanche à 13h00 GMT, à Manzini, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021.
 
Samedi 16 Novembre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :