Equipe nationale : Qui pour remplacer Alfred Gomis ?

C’est officiel, le gardien international Sénégalais Alfred Gomis sera indisponible pour une période de deux à trois mois, suite à sa blessure au genou droit (Rupture du ligament croisé postérieur.) Une très mauvaise nouvelle pour le portier Dijonnais qui a jusque-là joué un grand rôle dans les bonnes performances de son club en lutte pour le maintien en L1. L’autre équation qui se pose est celle de son remplaçant en équipe nationale. Tantôt titulaire avec les « Lions », tantôt en doublure d’Edouard Mendy, Aliou Cissé devra très vite se pencher sur le cas du remplaçant d’Amigo…


En vue de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2021, prévue en mars, le Sénégal aura besoin de renfort au poste de gardien de but avant la double confrontation contre la Guinée Bissau. L’absence d’Alfred Gomis qui avait dernièrement parfaitement joué aux pompiers lors de la CAN 2019, suite à la blessure d’Edouard Mendy, ouvre le débat des « Gardiens de la tanière. » Certes la place de numéro 1 ne fait plus vraiment débat avec une certaine mainmise du Rennais Mendy qui semble avoir la confiance de Cissé. Mais derrière, le statut de numéro deux, voire numéro trois est loin d’être réglé.  
Le héros de la CAN 2017, Abdoulaye Diallo est-il toujours dans le bain ?
Jusque-là, Abdoulaye Diallo (27ans, 1m91) était le troisième larron de la bande des gardiens de l’équipe nationale de football. L’on se souvient encore de sa très bonne CAN réalisé en 2017 (Gabon) avec les « Lions. » Malgré la forte concurrence du vieux roublard Khadim Ndiaye qui avait assuré lors du dernier virage des éliminatoires de la coupe du monde 2018 avant de se payer une place de titulaire au mondial Russe (2018.) Et, l’émergence de Gomis dans un premier temps puis Mendy ensuite. Le placide Diallo reste dans les petits papiers du sélectionneur national. Son faible temps de jeu en club (4 matches disputés sur 21 possibles) cette saison avec son nouveau club Turc, Genclerbirligi Ankara, ne semble pas être un motif suffisant pour Aliou Cissé qui accorde un certain crédit au natif de Reims qui est régulièrement convoqué depuis le 17 mars 2015.
Bingourou Kamara un pari à tenter ? Dialy Kobaly à l’affût…
À 23 ans, le franco-mauritanien, Bingourou Kamara (1m96) n’a jamais caché son attirance pour l’équipe nationale du Sénégal. Un appel du pied qui n’est peut-être pas tombé dans l’oreille d’un sourd, même si officiellement le coach Cissé ne s’est pas explicitement prononcé sur le cas Kamara. Le gardien du RC Strasbourg qui a éclaboussé de son talent précoce la Ligue 1 a déjà été sélectionné chez les, U19, U20 et U21 (11 sélections au total) Français sans conséquence pour une future intégration dans la « Tanière. » Concurrencé par Matz Sels, l’actuel titulaire cette saison, le jeune Kamara ronge son frein sur le banc en attendant de rebondir. Il reste toutefois un profil intéressant pour les « Lions. »
Sauf qu’un autre jeune talent brut est aussi en pôle position pour se faire une place chez les A, il s’agit de Dialy Kobaly Ndiaye (20 ans, 1m93.) L’ancien de Cayor Foot transféré à Reims (Ligue 1 Française) a l’avantage d’avoir goûté aux joies d’une convocation en équipe nationale sénior (Sur le banc lors du match amical, Sénégal 2-1 Mali, le 26 mars 2019. Présentement avec l’équipe de Reims B, celui qui a brillé lors de la dernière coupe du monde des U20 avec les « Lionceaux », en 2019, reste à l’affut.
La piste locale à explorer… Pape Seydou Ndiaye ou une seconde chance avec les « Lions » ? 
Le vainqueur du tournoi UFOA 2019 avec les « Lions » locaux contre le Ghana (0-0, TAB 3-1), le gardien Pape Seydou Ndiaye (27ans, 1m93) a retrouvé une certaine aura après son passage mitigé au niveau de la sélection A. L’ancien portier du Jaraaf, de Génération Foot et Niary Tally n’a pas tourné la page avec les Pro A. Avec une dizaine de sélections sous les ordres d’Aliou Cissé, sa grosse bourde contre le Burkina (2-2) lors des éliminatoires du mondial 2018 lui avait coûté cher. Son dernier fait d’armes sera sa titularisation contre l’Ouzbékistan, en match amical le 23 mars 2018. Un come-back en « Tanière » semble tout de même hypothétique.
D’autre part, il serait intéressant de saisir l’opportunité pour tourner le regard vers le football local qui regorge de talents. Des profils tels qu’El Hadj Malick Diabang (AS Pikine), Baye Assane Cissé (Teungueth FC) entre autres profils intéressants. Avec un véritable marathon qui attend le Sénégal entre les éliminatoires de la CAN 2021 et celles de la coupe du monde 2020, Aliou Cissé devra forcement étoffer sa sélection.
 
 
Mardi 11 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :