(Entretien) Série de massacres dans le centre du Mali : Moustapha Siby tape du poing sur la table et demande au gouvernement de mettre fin aux activités des milices.


L'insécurité a fini de s'installer dans le centre du Mali. En attestent la série de massacres orchestrés par des milices peulhs ou dogons et qui vise essentiellement les civils de ces deux ethnies qui, naguère, entretenaient de très bonnes relations. 
Installé au Sénégal depuis quelques années pour des raisons professionnelles, Moustapha Siby n'est pas indifférent à cette situation. 

Il a accordé un entretien à Dakaractu et n'y est pas allé de main morte pour demander au gouvernement malien de prendre ses responsabilités pour mettre un terme à ces tueries. Selon ce souteneur de Soumaïla Cissé, les associations ou milices qui pullulent dans le centre doivent être dissolues. 

Il s'est interrogé aussi sur le rôle de la France dans l'insécurité qui ne cesse d'étendre ses tentacules au Mali. Notre invité ne comprend pas qu'une ville comme Kidal soit inaccessible pour les forces armées maliennes. 

Moustapha Siby s'est aussi prononcé sur la formation du nouveau gouvernement marqué par l'entrée massive d'opposants dits radicaux. Il trouve salutaire cette avancée, mais n'en approuve pas moins la posture de son leader politique, en l'occurrence Soumaiïla Cissé qui préfère rester dans l'opposition. 
Jeudi 13 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :