Entre Macky et ses concurrents, il n’y a pas photo.


Du point de vue de la mobilisation et de l’enthousiasme des populations envers les candidats pendant cette campagne, il ressort très clairement que le président Macky remporte largement la course.
Partout dans le pays, même dans les zones réputées difficiles, les populations sont sorties massivement pour démontrer leur détermination à réélire le Président Macky SALL. En effet, les images parlent d’elles-mêmes et si l’élection devait se faire sur cette base, il y aurait un raz-de-marée marron-beige au soir du 24 Février.
Il est d’ailleurs symptomatique que les candidats challengers ne se risquent pas à mobiliser dans un stade mais préfèrent plutôt faire des caravanes ou des réunions publiques d’information.
 
Par rapport aux discours délivrés par les différents candidats, Macky SALL reste également le plus audible car sa carrure et sa posture d’homme d’Etat passent mieux au yeux des Sénégalais. L’image qu’il dégage rassure, tandis que ses concurrents excellent dans les critiques crypto personnelles stériles car ils n’osent pas s’attaquer au bilan du candidat sortant.
Par conséquent, leur élan de début de campagne se dégonfle au fur et à mesure qu’on se rapproche de la date fatidique du 24 février .
 
Sur les programmes aussi il n’y a pas photo car la lisibilité du PSE qui est en marche depuis 2014, sa maturité et les résultats déjà engrangés font du programme de Macky SALL le référentiel pour tous les candidats. Les sénégalais ont l’impression que les concurrents viennent pour exécuter la deuxième phase du PSE et que la seule nouveauté qu’ils proposent est le remplacement de l’homme qui pilote ce programme depuis cinq années et dont les grandes lignes rencontrent l’adhésion de tous.
 
 
Bocar LY
PCS ASPT
Jeudi 21 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :