Engagement et Participation politique : Pcs/Jengu Tabax à l’école du parti


Le parti de la construction et de la solidarité (Pcs)/Jengu Tabax a procédé cet après-midi à l’ouverture officielle de son école du parti pour l’année 2019.

Pour cette deuxième édition, la formation politique dirigée par le professeur Boubacar Camara a  mis une touche particulière à cet évènement en invitant des acteurs politiques, toutes  obédiences  confondues. Dans le lot des panélistes, l’on peut  citer Abdou Mbow membre de la coalition au pouvoir, Mme Aïda Mbodj députée et non moins présidente de l’Alliance nationale pour la démocratie (And) /Saxal Liguey, l’analyste politique Momar Diongue, Nafissatou Diallo du parti démocratique sénégalais et l’activiste Guy Marius Sagna. Un présidium cosmopolite qui a réuni la classe politique dans toute sa diversité et permis aux instances du parti de tirer profit de l’expérience tout aussi particulière et dynamique de chacun de ses hommes politiques. La leçon inaugurale portant sur « la participation politique d’hier à aujourd’hui : qu’est-ce qui change ? » a été présentée par le Pr Ndèye Astou Ndiaye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

À en croire Boubacar Camara, il s’agit de mieux outiller les jeunes et les femmes de son parti, les conscientiser sur les notions de citoyenneté et d’engagement en politique, mais aussi partager avec eux sur la vision de la  politique  visant à mettre en avant les intérêts communs au-delà des différences idéologiques.

Dans son exposé, Abdou Mbow a insisté sur le rôle de sentinelle que jouent les militants au sein d’un parti politique. « Un militant doit toujours protéger et défendre son leader, celui qui incarne la formation dans laquelle il s’identifie », a-t-il laissé entendre. Le vice-président à l’Assemblée nationale a aussi dit qu’il est indispensable pour un parti d’avoir une jeunesse engagée et bien formée pour pouvoir s’affirmer dans le landerneau politique.  En outre, l’apériste a plaidé pour la production d’ouvrages par la classe politique. « Pour que les gens arrêtent de s’inspirer de Lénine ou de Karl Marx, il faut que nous, hommes politiques  sénégalais produisions des ouvrages et les soumettions à la jeune génération ».

Pour sa part, "la  lionne de Bambey" a rappelé à l’assistance son combat politique qu’elle continue de mener depuis son entrée au pouvoir du temps de l’ancien président Abdoulaye Wade à son statut actuel de membre de l’opposition.

Ce bel exemple d’union dans la diversité n’a pas laissé indifférent le journaliste et analyste politique, Momar Diongue qui a pris une citation de Amadou Ampathé Ba qui disait : « C’est la variété des couleurs qui fait la beauté d’un tapis ».
Dimanche 29 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :