En soutien aux candidats de « Yewwi Askan Wi » à Kolda, Ousmane Sonko explique les enjeux nationaux de ces élections locales

En meeting de soutien aux candidats de la coalition « Yewwi Askan Wi » au Fouladou, Ousmane Sonko n’a pas dérogé à sa règle de conduite : critiquer sévèrement le camp présidentiel.


Dans la nuit du lundi 10 janvier, devant la permanence de Pastef, il n’a pas manqué de dénoncer la politique de Macky Sall vis-à-vis du peule. Dans la foulée, il démythifie le TER qu’il juge inopportun car les urgences sont ailleurs comme la santé, l’éducation etc... Et pour un éveil de conscience, il invite les militants et sympathisants à voter « Yewwi Askan Wi » pour les locales du 23 janvier avant de présenter son programme « brok ». 
 
À le croire « Kolda avait voté massivement Macky Sall, mais nous constatons que la ville est délaissée. Et nous voyons que les régions qui ont voté pour le parti au pouvoir sont les plus martyrisées, les plus délaissées et les plus négligées. Ce que Macky Sall a investi à Touba est  cent fois plus important que ce qui a été fait à Kolda. Et pourtant, en temps d’élections il perd Touba car ces derniers sont éveillés. » Poursuivant, il estime qu’avec la complicité perfide des blancs,  « Macky a investi 1.500 milliards dans le Ter. Et pourtant depuis qu’il est président, il n’a pas investi 200 milliards voire 50 milliards à Kolda. Pour étayer mon propos, l’opposition la plus radicale se trouve à Dakar. Et la question que je me pose est, pourquoi ce sont les régions périphériques où ils n’ont rien investi qui donnent un second mandat au président sortant ? »
 
Dans un ton ironique, il soutient que « si on faisait le bilan de Macky on va passer la nuit ici. L’argent que les faucons du gouvernement vous donnent devraient servir  en réalité à construire des hôpitaux, des classes, amener l’eau courante potable. Ce qui déchire leur cœur est la participation volontaire pécuniaire que vous mettez à la disposition de Yewwi Askan Wi. D’ailleurs, je n’ai donné à personne ici aucun sou pour répondre à mon appel. Moi, je fais de la politique dans la logique. C’est pourquoi, je ne peux pas être avec quelqu’un dans le mensonge, quelle que soit sa position. » C’est pourquoi, il précise que le seul choix est celui de « Yewwi Askan Wi avec Ousmane Sonko inscrit dans la rupture. Ainsi, nous avons l’occasion de reprendre notre destin en main car ces élections ne sont pas locales, mais nationales. »
 
Occasion saisie par Ousmane Sonko de présenter son programme « brok/travail » pour la Casamance qu’il juge opportun pour les populations. Selon, lui c’est ce programme qui « hante le sommeil du parti au pouvoir ».
 
Et au sortir de ces élections, il avertit : « si Macky Sall gagne, il fera un dixième mandat à la place d’un troisième mandat. Et si Kolda veut envoyer Sonko au palais de la République ça doit passer par 2022. » Et ceux qui « vous font croire que c’est une élection locale entre des fils de Kolda et que vous pouvez choisir un autre à la place des candidats de « Yewwi Askan Wi », ils ne font que vous leurrer. C’est pourquoi, il faut voter pour nos candidats pour la mairie et le Conseil départemental. »
Mardi 11 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :