Emploi et insertion des jeunes : L'implication des collectivités locales et territoriales est demandée.


Le Conseil présidentiel pour l'insertion et l'emploi des jeunes tenu à Diamniadio ce matin a été une tribune pour plusieurs acteurs de développement de donner leur contribution devant les jeunes confrontés aujourd'hui aux difficultés de trouver un  emploi. Des interventions notées aujourd'hui devant les membres du gouvernement et devant le chef de l'État même qui a présidé ce conseil au profit des jeunes. Pour aborder les mécanismes facilitateurs de l'emploi, il a été souligné au cours de cette rencontre la pertinence d'impliquer les élus locaux et territoriaux.

 La problématique de l'emploi et de l'employabilité des jeunes doit certes voir une implication des élus locaux, mais il faut situer les possibilités d'échanges avec les institutions de soutien à l'emploi des jeunes. Il est important à ce niveau de mettre en place, comme le suggère Adama Diouf, le président des élus locaux, "de créer des bureaux de l'entreprenariat local" qui aura pour mission d'accueillir les jeunes, de les orienter, de les accompagner dans les 557 communes." En effet, ce bureau aura pour mission de décliner les profils des demandeurs, de faire la situation de l'offre d'emploi et aussi avoir le rôle de relai du projet installé dans la capitale et de faire le suivi des différents projets.

Cette démarche aura le mérite de renforcer le dialogue entre les jeunes et les élus territoriaux. La création d'activités génératrices de revenus, la formation sur le recyclage,  etc... sera une opportunité pour créer des emplois. L'objectif enfin, est d'assurer une gouvernance appropriée et efficiente et que la collectivité soit au centre de la problématique de l'emploi et d'apporter sa contribution.
Jeudi 22 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :