Emissaire des Ics à Khondio : Les populations rappellent à Abou Karim Sall sa promesse...


45 jours après, les populations de Khondio dans la commune de Darou Khoudoss (Tivaouane) émettent une mine d’inquiétudes par rapport aux promesses faites par le ministre de l'environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall. 

En effet, le 9 juillet dernier, Abdou Karim Sall avait fait le déplacement à Khondio pour constater de visu la centaine de mètres cubes de déchets chimiques déversée par les Industries chimiques du Sénégal (Ics) dans la mer au village côtier de Khondio. « Nous avons demandé aux Ics de donner des indications précises quant au niveau de toxicité des produits qui sont déversés à l'émissaire de Khondio », avait promis le ministre Abdou Karim Sall, le 9 juillet 2019. 
Mieux avait-il ajouté : « Ce qui est important comme décision prise, c’est de demander aux Ics d’étudier la possibilité de délocaliser au plus tard dans la première quinzaine du mois d’Août l’émissaire ».

En effet, le délai de 45 jours écoulé, les populations ont câblé dakaractu pour rappeler au ministre Abdou Karim Sall les menaces environnementales qui pèsent sur leur vie mais également sur la promesse qu'il leur avait faite.  

Pour rappel, les habitants de Khondio avaient notamment souhaité qu'un cabinet d'expert se charge de la mission du traitement de la toxicité des déchets chimiques déversés à l'émissaire de Khondio. 

D'après le porte-parole des habitants de Khondio, Issa Kâ, « à notre connaissance, les choses n'ont pas encore avancé. Le ministre avait donné un délai de 45 jours. Mais jusqu'à maintenant, nous ne savons pas si ces études ont été réalisées ou pas. Nous n'avons reçu aucune information relative à cette étude qu'avait promise le Ministre Abdou Karim Sall ». 

Avant de conclure : « Nous avions beaucoup d'espoir quand le ministre était venu à Khondio, mais tous nos espoirs sont en train de tomber à l’eau »
Jeudi 22 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :