Émeutes meurtrières au Sénégal : Amnesty International revendique une « enquête indépendante et crédible »


Selon le chercheur Ousmane Aly Diallo, des «cas d’usage excessif de la force dans le cadre du maintien de l’ordre par les forces de la police et de la gendarmerie ayant causé la mort d’au moins onze personnes dont plusieurs par balle et 235 blessés selon les données de la Croix-Rouge à la date du samedi 06 mars 2021»  ont été notés suite aux manifestations qui ont éclaté un peu partout dans le pays suite à l’arrestation de Ousmane Sonko. 
 
Au delà de ces violations, des atteintes à la liberté de la presse par la suspension du signal de deux chaînes de télévision ainsi que des atteintes à la liberté d’expression avec les ralentissements des services d’internets et l’accès au socio-média ont aussi été relevés par l’amnesty International. Qui, aujourd’hui, a signifié l’importance de mener une « enquête indépendante et crédible » dans le cadre de ces manifestations ayant entraîné morts d’hommes afin de situer les responsables, mais aussi de décliner l’identité des hommes armés de bâtons, de gourdins et de pistolets déployés lors des manifestations.
 
Cependant, le chercheur Ousmane Aly Diallo d'Amnesty international estime qu’il serait abusé d’évoquer à l’heure actuelle l’hypothèse de «crime contre l’humanité.» Car, ce dernier se définit par des «actes de violences qui sont commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique contre une population civile.» Pour l’instant, fait-il savoir, le Sénégal n’a pas encore atteint le seuil pour faire valoir un «homicide volontaire.» Au vu de cette situation, dit-il, on peut parler d’usage excessif de la force et d’homicide illégaux. 
 
Il a fait savoir qu’une enquête dans laquelle les victimes de ces violences seront recensées est en train d'être menée à leur niveau et une fois bouclée, l’affaire pourrait être traduite en justice pour trancher. Mais aussi qu’il y ait des compensations financières et morales de ces victimes d’atteinte aux droits humains. 
Mercredi 10 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :