Émeutes à Bignona / Le Dr Gnima Goudiaby, vice-présidente du Conseil départemental : « Je préfère démissionner pour sécher mes larmes face au semi du désespoir et la désolation de mon parti »


Émeutes à Bignona / Le Dr Gnima Goudiaby, vice-présidente du Conseil départemental : « Je préfère démissionner pour sécher mes larmes face au semi du désespoir et la désolation de mon parti »
Le parti au pouvoir commence à perdre des plumes dans le département de Bignona suite aux conséquences de la série de meurtres comptabilisée depuis le déclenchement des émeutes.

Ainsi, "on nous annonce un quatrième mort parmi les blessés graves lors de ces événements". Touchée par cette série de morts, la vice-présidente du Conseil Départemental de Bignona rend le tablier. Le Docteur Gnima Goudiaby, responsable politique de l'Apr, a démissionné du parti et de toutes ses fonctions. Dans une déclaration dont copie nous est envoyée, la pharmacienne se pose des questions. " Je n’ai pas compris toute cette violence gratuite qui a ôté la vie à deux citoyens (4 morts, NDLR) qui réclamaient Justice pour celui qu’ils considèrent comme leur leader". Militante engagée de l'Apr, elle se rebiffe et évoque un cas de conscience pour tout citoyen. "Se taire sur l’injustice faite à l'honorable député Ousmane Sonko ne peut être toléré dans un état de droit, même si ce dernier est un farouche adversaire politique. J’ai adhéré au projet de société du président Macky Sall et je l’ai rejoint au sein de l’Apr pour que les injustices et les inégalités notées auparavant, ne soient plus de mise dans notre pays. Ne comprenant plus comment mon parti qui avait suscité l'espoir des populations a pu semer le désespoir et la désolation, j'ai préféré démissionné et sécher mes larmes ». 

Du reste, la pharmacienne regrette : « je me suis investie corps et âme au point de me ruiner financièrement et physiquement pour faire triompher l’idéal de la rupture, mais mon cœur de mère ne peut souffrir de voir tant de violence aveugle s’abattre sur des populations innocentes. »

 
Toutefois, elle a réitéré la présentation de ses "sincères condoléances" aux familles des morts lors de ces manifestations, et prie également pour un prompt rétablissement des blessés tout en souhaitant qu’ils soient pris en charge comme le Président Macky Sall l’a annoncé dans son adresse à la Nation.
Mardi 9 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :