Eliminatoires CAN 2021 / Programmation des matches : La CAF devrait-elle revoir sa formule ?

La Confédération Africaine de Football (CAF) devrait peut-être revoir sa copie pour ce qui est de la programmation des matches. En effet, pour la première et deuxième journée comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021. La plupart des sélections Africaines devront faire de véritables marathons pour aller jouer parfois à l’issue de plusieurs heures de vol. Une situation incompréhensible pour beaucoup de fédérations et sélectionneurs tels que la fédération sénégalaise de football et le coach des « Lions », Aliou Cissé…


Pour la fenêtre internationale de ce mois de novembre, le président de la CAF Ahmad Ahmad et ses équipes ont décidé de programmer les rencontres de cette campagne de qualification pour la coupe d’Afrique des nations (CAN) entre le 11 et le 19. Pas moins de 11 matches se tiendront lors de la première journée, un peu moins pour le compte de la seconde. Avec des déplacements périlleux (10 à 20h de vol) lors des rencontres à l’extérieur. L’on se retrouve avec des formules à deux matches en trois jours ou dans l’autre configuration, avec deux rencontres en quatre jours. 
Madagascar – Ethiopie, samedi 16 novembre, Niger – Madagascar (26h de vol) mardi 19 novembre. 
Sénégal – Congo Brazzaville le mercredi 13 à Thiès, Eswatini – Sénégal (plus de 20h de vol) le 17 novembre à Mbabane.

 
Selon certains, cette programmation s’approcherait de la formule adoptée lors des compétitions de l’UEFA. Une « imitation » mal réfléchie, qui ne convient pas forcément  au contexte Africain. Si la situation géographique de l’Europe permet la possibilité d’avoir des temps de voyage réduit (1h à 2h de vol.) Ce n’est certainement pas le cas sur le continent Africain. D’abord les distances sont parfois abyssales entre les pays (Niger – Madagascar (26h de vol, Eswatini – Sénégal (plus de 20h de vol.) Ensuite toutes les fédérations n’ont pas forcément les moyens de déployer un vol direct afin d’épargner ce calvaire aux joueurs. Ce qui laisse le problème entier. En fin de compte quelle serait la meilleure formule ?


Une distance de 6 734 km entre l’Eswatini et le Sénégal… 
Les « Lions » reçoivent le Congo Brazzaville le 13 novembre au stade Lat Dior de Thiès avant de rallier le royaume d’Eswatini (6 734 km entre les deux pays, avec des escales obligées selon les compagnies aériennes) pour y disputer le 17 novembre, le match 2 de ces éliminatoires du groupe I. Une programmation inacceptable pour Aliou Cissé qui s’en était d’ailleurs ouvertement plaint lors de la publication de sa liste de joueurs le 31 octobre dernier. « La CAF nous oblige à jouer le 13 novembre… Cela ne nous arrange pas. » avait-il déploré. 
La requête introduite par la FSF auprès de l’instance dirigeante du football Africain n’y fera rien. Le Sénégal devra s’accommoder de ladite Programmation de la CAF, (Sénégal – Congo Brazzaville le 13 à Thiès, Eswatini – Sénégal le 17 à Mbabane.) 
 
Plus de 20h de vol avec plusieurs escales… La FSF prévoit un vol spécial pour les « Lions »
Les faibles délais de préparation seront forcément problématiques dans ces journées. L’exemple le plus patent, coté sénégalais reste le cas de la star Sadio Mané, qui jouera le dimanche 10 novembre avec son club Liverpool. Avant de s’envoler vers Dakar pour compétir trois jours plus tard en sélection. Un véritable marathon ! Dès lors, comme ce fut déjà le cas par le passé, la fédération sénégalaise de football serait bien inspirée de prendre les devants dans pareille situation. 
Pour pallier à ce déficit de vol direct et éviter ce voyage éprouvant aux « Lions », Me Augustin le président de la FSF envisage d’affréter un vol spécial. L’on se rappelle qu’un vol spécial avait été dépêchée en 2017 pour convoyer les « Lions » à Polokwane. À l’époque, le Sénégal devait jouer les 10 et 14 novembre 2017, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2018. L’histoire pourrait se répéter.
Avec un regroupement prévu à partir du 10 novembre à Saly (Hôtel Palm Beach), les joueurs sénégalais qui ont joué dans leurs clubs respectifs ce week-end, devraient arriver au compte-goutte dans la « Tanière. » Ce qui laisserait très peu de temps au sélectionneur Aliou Cissé, qui disposera à peine d’une séance d’entraînement avec son groupe au complet. Avant le match contre le Congo – Brazzaville ce mercredi au stade Lat Dior de Thiès.
 
 
Dimanche 10 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :