Électricité : La ministre du pétrole et de l'énergie annonce une baisse sur le prix en 2023.


La conversion des centrales de la Senelec pour les faire fonctionner à partir du gaz local devrait se traduire par une baisse de coûts de production et de l'électricité avec le début de l'exploitation pétrolière et gazière au Sénégal en 2023, a annoncé le ministre du pétrole et des énergies Aissatou Sophie Gladima.

" Avec l'exploitation prochaine du pétrole et du gaz en 2023, les centrales de Senelec  seront converties pour fonctionner au gaz local, et on aura une baisse des coûts de production, par conséquent du prix de l'électricité", a déclaré la ministre devant les parlementaires lors du vote du projet de budget de son département. 

Cependant, Aïssatou Sophie Gladima n'a pas donné plus de précisions sur l'ampleur de cette baisse projetée, les tarifs de l'électricité étant déterminés par la commission de régulation du secteur de l'électricité (CRSE), en fonction des coûts de production du programme d'investissement validé par la CRSE, de l'inflation locale étrangère et du prix du combustible. 


"125 milliards de francs CFA ont été transférés à la Senelec en 2019, pour faire face aux impayés de 2017 et 2018, et 73 milliards de francs ont été mobilisés pour l'année 2020 au profit de la Senelec", a souligné Aissatou Sophie Gladima, qui précise toujours que "la Senelec n'a jamais fait l'objet d'autant d'attention de la part du ministère chargé des finances, d'autant plus que dans le cadre de l'application du programme de résilience économique et sociale, 16,5 milliards de francs d'arriérés ont été épongés pour l'éclairage public dans le secteur de l'énergie".
Lundi 7 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :