Élections locales : « Je veux dire au préfet de Dakar que son arrêté ne nous engage pas (...) nous allons exécuter notre calendrier » (Déthié Fall, YAW)


La coalition Yewwi Askan Wi (YAW) a effectué ce 17 novembre, une sortie pour se prononcer sur l'actualité politique notamment en ce qui concerne la 2ème phase du processus électoral avec la validation des listes électorales.

Selon le porte-parole du jour, en l'occurrence Déthié Fall, des actes sont posés au quotidien par le régime et qui ressemblent fort à une campagne de sabotage des élections prochaines pilotée par Macky Sall. Pour preuve, le membre de la coalition de l'opposition s'est interrogé sur le caractère discriminatoire de l'arrêté du préfet de Dakar renseignant sur les critères de tenue de toute manifestation dans la capitale dakaroise.

"Est-ce que la loi doit seulement s'appliquer à l'opposition (...) Je veux dire au préfet que son arrêté ne nous engage pas, car le droit de manifester est un droit constitutionnel", a soutenu le leader du parti républicain pour le progrès (PRP Disso ak Askan Wi). Mieux, Déthié Fall a laissé entendre que les activités de la coalition YAW se poursuivront conformément aux lois et règlements du pays.

"Nous allons exécuter notre calendrier", a-t-il dit.
La coalition YAW s'est également exprimée sur le rejet de certaines de ses listes et la non application des décisions de justice délivrées par les cours d'appel dans plusieurs localités du pays.

"Malgré les décisions des cours d'appel, on se rend compte qu'il y'a des préfets qui ne l'appliquent pas. Qu'est-ce qui empêche un préfet d'appliquer une décision de justice. Cela ne passera pas", a averti Déthié Fall. Selon lui, les listes de la coalition de l'opposition ont été rejetées à Dioubel (département et commune), à Kédougou, à Kaffrine, Foundhiougne, Tivaouane Peulh Niague, Boké Dialoubé entre autres.

"Nous n'accepterons pas que nos listes soient jetées en pâture alors que des listes du régime de Macky Sall passent comme lettre à la poste malgré les manquements notés. Nous demandons l'annulation de toutes les listes du pouvoir qui ne respectent pas les critères établis dans le processus électoral", a exigé la coalition YAW qui se dit très déterminée à faire face à toute forfaiture.

La coalition YAW s'est toutefois désolée de l'arrestation, ce 17 novembre, de son candidat à la mairie de Dakar, Barthélémy Toye Dias qui a été libéré dans l'après midi.

"Ce que Barthélémy a fait aujourd'hui n'est pas du trouble à l'orde public. Le préfet fait un travail d'information et de prévention, mais nous n'accepterons jamais qu'il y'ait deux poids deux mesures dans ce processus. Nous allons faire valoir nos droits avec toute la rigueur qui sied", a confié Khalifa Ababacar Sall.
Mercredi 17 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :