Élections Locales 2022 : seul ministre de l'APR victorieux dans la région de Dakar, Abdou Karim Sall face à la déferlante YAW


C'est une véritable leçon que cette coalition Yewwi Askan Wi a infligé dimanche à la coalition Benno Bokk Yakaar à différents endroits du pays. Cette vague déferlante n'aura pas épargné certains ministres qui se sont  investis au niveau de leur commune pour mener la destinée des administrés. Ces derniers ont visiblement dit non à ces ministres de la République. Dans la région de Dakar, en commençant par le ministre de la santé et de l'action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, Aminata Assomme Diatta, Abdou Karim Fofana,  Oumar Guèye, ministre des collectivités territoriales, Amadou Hott, ministre de l'economie et Zahra Iyane Thiam, tous ont été défaits par la coalition de Khalifa Sall. Mais il reste néanmoins quelqu'un qui a su s'imposer et tenir tête à cette forte coalition, il s'agit notamment du ministre de l'environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall.

Amadou Hott, candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar à la commune de Yeumbeul Sud dans le département de Keur Massar), n'a pas pu  tenir tête au libéral, Bara Gaye, le maire sortant. D'ailleurs, il a même félicité son adversaire à l'issue des résultats des urnes qui ont été favorables au candidat de Yewwi Askan Wi. Il a fallu ce revers conduit par le maire sortant pour faire comprendre au ministre Amadou Hott qu'un certain nombre de stratégies politiques devraient etre mises en place dans la localité pour faire adhérer les populations à sa vision.

Dans la commune de Sangalkam, le ministre des collectivités territoriales a subi les affres de Yewwi Askan Wi à travers son candidat, Pape Sow qui s'empare majoritairement des voix des électeurs. De même, le ministre du commerce et des Pme a été aussi sanctionnée dans sa base à Keur Massar. Ses détracteurs lui reprochent d’avoir abandonné son électorat de Bignona, préférant ne pas s'opposer à Ousmane Sonko pour se réfugier dans cette localité qu'elle peine à dompter.

Le cas du ministre de la microfinance et de l'Economie sociale et solidaire est aussi interpellative. En effet, même avec une forte implication dans les activités de développement, Zahra Iyane Thiam se voit en troisième position dans la commune de Sicap Liberté derrière la coalition Yewwi Askan Wi et Guem Sa Bop. La défaite la plus cinglante pour la coalition Benno Bokk Yakaar est celle de l'ancien maire de Yoff et candidat malheureux de la ville de Dakar. Abdoulaye Diouf Sarr n'a pu dompter Barthélémy Dias qui obtient les voix des Dakarois adhérant à son projet 'Dakar Bi Nu Book'.

La débacle de ces ministres de la République sera dilué au moins par le ministre Abdou Karim Sall, par ailleurs, désormais maire de Mbao qui éjecte le maire Abdoulaye Pouye dit Obama. En effet, le coordonnateur des cadres de l'Apr a devancé le maire sortant de la commune de Mbao avec un énorme écart de plus de 2.000 voix. La coalition Benno Bokk Yakaar a ainsi obtenu 7.533 voix soit un pourcentage de 35,80%.  Ce qui conforte sa position et sa politique au niveau local. Il va ainsi sauver l'honneur de cette république dans la région de Dakar qui voit certains de ses ministres être malmenés dans plusieurs communes stratégiques. Un peu vers 23 heures, le jour du scrutin, Abdou Karim Sall, sûr de sa victoire, a célébré avec ses partisans devant la permanence de l’APR dans la commune de Mbao. D'autres ministres ont certes confirmé "la force du Benno" dans d'autres régions du pays, mais dans la capitale, seul AKS sauve les meubles.

A noter que d'autres responsables politiques de l’Apr ont aussi perdu dans leurs communes C'est le cas notamment de Lat Diop à Golf Sud, Cheikh Bakhoum, à Grand Yoff, Aliou Sall etc...
Mercredi 26 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :