El Hadj Moustapha Guèye, suite au rappel à Dieu de Mourchid Iyane Thiam : « Ce que je retiens de ce monument avec qui j'ai tout partagé... »


Le rappel à Dieu de l'illustre islamologue et homme religieux à multiples dimensions a été brutal pour le monde islamique. Parmi ceux qui ont connu et cheminé avec le regretté Mourchid Iyane Thiam, figure le Président de l'Association nationale des Imams et Oulémas du Sénégal, El Hadj Moustapha Guèye. 

Joint au téléphone par Dakaractu, l'ancien présentateur de la fameuse émission "Les lettres musulmanes", n'a pas manqué de nous manifester son chagrin et son regret de voir le Sénégal perdre une personne comme Mourchid Iyane Thiam. "C'est le monde Arabe qui est en deuil. Mourchid était très respecté dans le monde Arabe. Je me rappelle que nous avons évolué ensemble à Taïba Nguéyène, dans le département de Matam. Il était notre aîné et nous avons en même temps appris à Kaolack. À l'époque, il était chez Khalifa Mouhamed Niass lui et son grand-frère. Moi, j'étais chez Cheikh Ibrahima Niass. C'est après qu'il est parti à Saint-Louis chez Serigne Iyane Sy. Il étudiait là-bas jusqu'à ce que le député Ndiaye Macodou lui trouve le passeport pour  continuer ses études au Maroc", se rappelle le président des Imams et Oulémas du Sénégal.

Poursuivant son témoignage sur Mourchid Iyane Thiam, El Hadj Moustapha Guèye se souvient également de son parcours à l'UCM (l'Union culturelle musulmane) avec des personnes comme Mame Bara Mbacké, Bassirou Ly etc... "C'est vraiment quelqu'un qui m'a marqué car nous avons le même parcours. Nous avons partagé une même association : la fédération des associations islamique du Sénégal qui était dirigée par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Donc, je peux dire que c'est quelqu'un que je connais bien", renchérit l'islamologue.

El Hadj Moustapha Guèye se rappellera notamment de son passage à la commission nationale de concertation sur le croissant lunaire. Une commission qu'il a gérée, malgré les contraintes externes qui pouvaient intervenir. 

C'est donc un monument, d'après El Hadj Moustapha Guèye, qui s'effondre causant une perte énorme pour tout un peuple qui fait face à des lendemains incertains.
Vendredi 29 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :