Education / Reprise des cours : « Il faut une réponse sérieuse sur le sort des élèves en classes intermédiaires pour qu'ils ne vivent pas une année blanche. » (Cheikh Mbow COSYDEP)

Le ministère de l'Education nationale a publié il y’a quelques semaines, deux arrêtés allant dans le sens de fixer les conditions de passage en classe supérieure. Après avoir permis aux élèves des classes de Cm2, 3e collège et Terminale de reprendre les cours (le 25 juin 2020) pour les examens de fin d'année, l'État du Sénégal a défini de nouvelles modalités pour les apprenants des autres classes intermédiaires. « C'est une préoccupation forte. C'est un défi qui est là. Ils sont au nombre de 3 000 000 d’élèves. Ils vont vivre 6 mois loin des classes. Cela veut dire qu’il y a des risques de désapprentissage, d'abandon... Il est fondamental pour nous qu'il y ait une réponse sérieuse sur leur sort pour que ces enfants ne vivent pas une année blanche », a déclaré le coordonnateur de la COSYDEP Sénégal, Cheikh Mbow, lors de sa visite à l'École Ibra Seck de Rufisque ce 27 juillet.


Mardi 28 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :