Economie de 10 milliards de FCFA sur les allocations d’études : Le Directeur des bourses précise

Le Directeur des bourses a fait une précision sur les 10 milliards de FCFA d’économie issus de l’assainissement de la situation de l’allocation des bourses. En effet 25.000 non ayants droit qui figuraient dans le fichier de la direction des bourses avaient été « nettoyés ». Une information selon le Directeur des bourses qui a été déformée par une certaine presse. Voilà sa précision :


Economie de 10 milliards de FCFA sur les allocations d’études : Le Directeur des bourses précise
Dans sa parution du vendredi 15 mars 2019, le quotidien national le Soleil a rapporté une interview dans laquelle je faisais le point sur l'évolution des bourses de 2014 à 2018.
Dans cette interview en date du 08/03/2019, je rappelais que les nouveaux textes édictés en matière d'attribution et de renouvellement, ont permis d'assainir la situation des allocations d'études et d'économiser dix (10) milliards de francs CFA correspondant au paiement indu des bourses à vingt-cinq mille (25000) non ayants droit qui figuraient dans le fichier de la Direction des bourses, antérieurement à la grande réforme de 2014.
L’information avait été largement diffusée à l'époque par plusieurs organes de presse et le Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation avait déposé une plainte contre X pour mettre fin à de telles pratiques frauduleuses.
Malheureusement, mes propos ont été complétement déformés par une certaine presse en ligne et relayés par des télévisions de la place qui, par amalgame, ont soutenu que cette situation avait été révélée par l'audit de l'Inspection générale d'Etat (IGE) consécutif à la mort de notre regretté étudiant Fallou SENE.
Je tiens à préciser à l'endroit de l'opinion publique que les informations véhiculées sont inexactes et infondées et rappelle par la même occasion que l'audit mené par l’IGE en 2018 qui avait pour objet d'apporter un éclairage sur les lenteurs survenus dans le paiement des bourses, avait totalement blanchi la Direction des Bourses.
Le MESRI invite les sénégalais, notamment, les étudiants à faire preuve de discernement par rapport à de telles accusations gravissimes portées sur la gestion des bourses d'études effectuée avec transparence, rigueur, compétence, probité et désintéressement.
Docteur Lassana KONATE
Samedi 16 Mars 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :