Economie : La Cciad au chevet des Pme et Gie de Dakar ‘’pour leur permettre d’amorcer efficacement la relance’’


La Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) a pris sous son aile, plusieurs dizaines d’entreprises. Ce sont des entreprises non éligibles au Bureau de mise à valeur qui ont été ciblées par ladite chambre pour leur permettre de mieux se capaciter et d’être au mieux de leur forme dans le cadre de cette relance économique lancée par l’État. C’est d’ailleurs tout le sens du Projet d’encadrement des entreprises en veille et intelligence économique (Peevie) mis en place par la Cciad pour accompagner les entreprises. 
 
Cet accompagnent entre dans les missions de ladite institution. Lesquelles missions consistent à accompagner, appuyer et encadrer les entreprises, a déclaré Dr Awa Guèye, la Coordonnatrice du Peevie. ‘’Nous nous sommes rendus compte, lors des différentes enquêtes que nous menons au niveau de l’observatoire économique qu’il y a un déficit d’accompagnement. Malgré la plénitude de structures qui existent. Il se trouve aussi que les chambres de commerce sont les structures les mieux connues par les chefs d’entreprise. Donc, nous avons décidé d’accroitre notre niveau d’accompagnement en mettant en place ce projet’’. 
 
Elle a indiqué que ‘’l’accompagnement se fera à travers des sessions de renforcement de capacité, la mise à disposition d’information surtout. Cela parce que l’information est importante pour la prise de décision. Il est prévu des missions, des participations à des foires pour leur permettre de nouer des partenariats autant au niveau national qu’à l’international. Les entreprises concernées sont celles non-éligibles à la Mise à niveau qu’elle soit individuelle, une Suarl, une S.a, une Sarl ou même des Gie (Groupements d’intérêt économique) notamment celles qui sont au niveau de Dakar’’. 
 
La coordonnatrice du Peevie a profité de cette journée du mercredi 2 décembre 2020, marquant le lancement de ce programme d’encadrement de la Phase 1 et des actes que la Cciad compte poser, au profit des participants, pour mieux les accompagner. ‘’Nous procédons au démarrage de la phase 1. Il y a eu une phase pilote où cinquante entreprises ont été encadrées. Et pour cette phase-ci, 80 autres le seront. Parce que c’est le contexte actuel qui le demande, nous sommes en pleine crise sanitaire, les entreprises sont en difficulté, donc au niveau du comité de gestion du Peevie, nous avons décidé d’augmenter le nombre d’entreprises à accompagner pour leur permettre d’amorcer efficacement la relance. Et cela se fera de façon gratuite, toutes les activités sont totalement prises en charge, autant les formations que la participation aux foires, au niveau national comme à l’international’’.
 
 
Mercredi 2 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :